Palmarès 2006

Joueurs de l'E.S.G.L. : Claude Beja, Régis Carladous, Michaël Charton, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Sébastien Legrand, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Afin de favoriser le développement du polo-vélo en France, les actions suivantes ont été retenues lors de la réunion de la Commission nationale de polo-vélo de la FFC, le 21 janvier 2006 :

Alain Derly remplace son père, Daniel Derly, au sein de la Commission nationale de polo-vélo de la FFC.

Ce dernier a souhaité démissionner afin de prendre la direction de l'équipe de Gervais-Lilas et développer le polo-vélo en Île-de-France.
Sa démission a été accueillie avec regret par tous les membres de la commission nationales ainsi que par les responsables de clubs français.

Côté Gervais-Lilas, Thierry Malet a remplacé Didier Derly en temps qu'entraîneur depuis septembre 2005.

Championnat International (Kennewick, Washington, États-Unis, 5-7 octobre 2006)

Didier DerlyMédaillée d’or en 2005 à Aiken, l’équipe de France de polo-vélo aurait dû partir au 9ème Championnat International organisé à Kennewick (Washington, États-Unis d'Amérique) du 5 au 7 novembre 2006 pour gagner à nouveau.

Malheureusement, deux des 6 joueurs sélectionnés en juin en équipe de France se sont blessés à moins de deux semaines du départ : Pascal Siméon (P. St-Pierre de Varengeville) s'est déchiré un tendon du coude à son travail le mercredi 21 septembre, tandis que Sylvain Châtelain (P. St-Pierre de Varengeville) s'est déboîté l'épaule trois plus tard lors du dernier match de l'Open International du Havre en jouant avec l'équipe de France.

De ce fait, Jérôme Harel (V.C. Frileuse-Sanvic, Normandie) et Didier Derly (E.S. Gervais-Lilas) ont été sélectionnés en équipe de France le samedi 24 septembre, à peine 10 jours avant de partir. Jean-Michaël Languille (V.C. Frileuse-Sanvic, capitaine, Normandie), Julien Lasserre (A.S.C. Pessac Alouette, Aquitaine), Stéphane Malandain (V.C. Frileuse-Sanvic, Normandie) et Stéphane Paris (P. St-Pierre de Varengeville, Normandie), tous quatre médaillés d'or en 2005, étaient les autres sélectionnés en équipe de France.

John Connon (Dublin) aux prises avec Jérôme Harel (France)Autant dire que la France ne partait pas dans les meilleures conditions pour affronter les meilleures équipes du monde : la Jericho C.P.A. (Canada, médaille de bronze en 2005), Unionville B.P. (Pennsylvanie, cinquième en 2005), l'A.B.P.A. Richland (Washington, vainqueur en 2004 et troisième du Phoenix Shield en 2006) et Dublin (Irlande, première participation à ce niveau de la compétition).

La Malaysie devait envoyer deux équipes pour la première fois mais n'a pas obtenu les visas nécessaires pour entrer sur le sol américain.

De son côté, Alain Derly (E.S. Gervais-Lilas) encadrait l'équipe de France, comme depuis 2001, mais a également complété l'équipe de Dublin.

Les autres équipes étaient composées des joueurs suivants :

American Bicycle Polo Association - Richland : Carl Baker, Steve Baker, Paul Fraser, Brennan McQuerry, Dennis Mullen & Jerry Tagestad.

Dublin Obelisk : Evan Connon (Dublin), John Connon (Dublin), Alain Derly (E.S. Gervais-Lilas), Scott Jordan (San Diego B.P.C.), Dennis McQuerry (A.B.P.A. Richland) & Dennis O'Neil (Dublin).

Jericho Cycle Polo Association : Harvey Barton, Mike Boyd, Peter Furmedge, William Matheson (Aiken B.P.C.), Asoka Mendis & Geoffrey Nielsen.

Unionville Bike Polo : Craig Danks, John Hupp (Colorado), Mathew Terrel, Crosby Wood & Eric Zandotti.

Arrivés à Seattle le mardi 3 octobre au soir, les Français ont eu environ 4 heures de route avant d'arriver aux environs de 23 h à Richland, petite ville du sud-est de l'Etat de Washington. Après avoir dormis dans les familles francophones qui les accueillaient très gentiment (exemple ci-contre de la famille accueillant Stéphane Paris et Julien Lassère), les Français ont monté leur matériel et effectué quelques essais sur le terrain de polo de Kennewick le mercredi 4.

Toutes les équipes se sont ensuite retrouvées ensemble pour manger dans un restaurant des environs.

Le Championnat International se joue traditionnellement selon les règles du polo-vélo à 4 joueurs édictées par l'I.B.P.F.
Toutes les équipes devaient s’affronter en un seul match (de 2 fois 7 minutes 30, sans arrêt de la montre) au cours de la première journée afin de déterminer les places des matches de quart de finale joués le vendredi. Les matches de quart de finale, de rattrapage, de demi-finale et de finale se jouaient tous en 4 quart-temps de 7 minutes 30 effectives (arrêt de la montre à chaque arrêt de jeu).

Stéphane Paris (France) aux prises avec Crosby Wood (Unionville)D'entrée, le jeudi 5 octobre, l'équipe de France avait un match difficile face à Unionville. Les joueurs américains étaient pourtant trop nerveux sur le terrain, trop imprécis dans leurs passes et dans leur tactique. Les 4 champions internationaux en titre l'ont donc emporté 4 à 2 dans un match très rapide.

Juste après ce match, Alain Derly répondait aux questions des journalistes de la chaîne locale Kepr 19.

Peu habitués à jouer ensemble, Alain Derly, l'Américain Dennis McQuerry et Dublin n'ont ensuite pas pu faire grand chose contre les "locaux" de Richland (4-0).

L'équipe de France a ensuite connu son seul faux pas de la journée face aux indestructibles Canadiens de Jericho (5-2).

Richland a ensuite eu beaucoup de mal à battre Unionville (2-1), qui semblait retrouver son jeu.

Peter Furmedge (Jericho) aux prises avec Jerry Tagestad (Richland)Au fur et à mesure des matches, les joueurs de Dublin s'habituaient à jouer ensemble puisqu'ils n'encaissèrent que 3 buts face à Jericho (3-0) et qu'ils firent jeu égal avec Unionville pour ne s'incliner que sur le fil (1-0).

Richland fût par la suite la seule équipe à faire trébucher Jericho (1-1).

Rassemblée, l'équipe de France ne fit qu'une bouchée de Dublin (5-1) mais John Connon inscrivit le premier but irlandais de l'histoire du Championnat International !

Jericho s'est ensuite reprise pour battre sans problème Unionville (4-1) tandis que la France s'est imposée in extremis face à Richland (3-2) pour décrocher finalement la deuxième place à la fin de tous les matches de la journée derrière Jericho et devant, dans l'ordre, Richland, Unionville et Dublin.

Jericho (en rouge) vs Dublin (en vert)Sortie en première place des matches de la veille, l'équipe de Jericho rencontrait Dublin, cinquième, le vendredi 6 octobre. Les joueurs canadiens étaient en confiance face à des Irlandais qui jouaient pour la première fois avec le format classique du polo-vélo à 4 joueurs (4 fois 7 minutes et demi avec arrêt de la montre à chaque arrêt de jeu, soit une partie d'une heure et quart en moyenne sur un terrain de 120 m de long). Surtout, les Irlandais utilisent habituellement un petit développement sur des vélos à pignon fixe. Ils allaient là se confronter à des VTT à roue libre et changements de vitesse. Quand on sait la taille moyenne des joueurs canadiens (plus d'1,85 m avec une pointe à 2,02 m pour Peter Furmedge), on imagine aisément les difficultés qu'a rencontré l'équipe irlandaise pour suivre le rythme des joueurs de Vancouver.
Le score (14 - 1) reflète bien l'aisance avec laquelle
Jericho a dominé Dublin, malgré le renfort de Scott Jordan (San Diego) dans les rangs irlandais.

Arrivée deuxième la veille, l'équipe de France rencontrait le quatrième, Unionville, dans l'autre quart de finale, tandis que le troisième, Richland, était exempt de quart de finale selon le tableau des matches prévu par l'organisateur.

Didier Derly et Jean-Michaël Languille face à Dennis McQuerry et Dennis O'Neil (Dublin)Ce match fût aussi serré que l'an dernier à Aiken, mais il tourna cette fois-ci à l'avantage des Américains. En effet, les joueurs venus de Pennsylvanie se sont retrouvés sur ce match en étant beaucoup moins nerveux et plus précis que la veille.

De son côté, les Français ont perdu pas mal de balle lors de longues passes en avant,  car soit Unionville interceptait ces balles, soit les avants français faisaient de grossières fautes en coupant la ligne de la balle. Malgré la défaite (7-5), l'équipe de France avait fait un bon match. De plus, elle était presque sure de rencontrer à nouveau Unionville en demi-finale si elle battait Dublin en match de repêchage.

Ce qui ne fût pas une réelle difficulté : en battant l'équipe de Dublin 12 à 1 tout en faisant beaucoup tourner l'effectif, les Français ont pu se redonner confiance pour le lendemain sans laisser trop de force dans ce match supplémentaire.

Carl Baker (Richland) aux prises avec Asoka Mendis supporté par Geoffrey Nielsen (Jericho)De son côté, après sa facile victoire contre Dublin, l'équipe canadienne de Jericho continua sur sa lancée en battant largement Richland lors de la première demi-finale qui clôturait cette belle journée.

C'était surprenant, étant donné que Richland était la seule équipe qui avait fait jeu égal avec les joueurs de Vancouver la veille.

Mais les matches se suivent et ne se ressemblent pas : le jeu collectif canadien fût une merveille à regarder, avec notamment les orientations de jeu fournis par William Matheson et Geoffrey Nielsen, tandis que les Américains, malgré tout leur talent, courraient après le score, la balle et l'adversaire.

Pourtant présents physiquement, les joueurs de l'A.B.P.A. n'arrivaient pas à marquer, tandis que ceux de Jericho semblaient vraiment faciles.

Mat Terrel (Unionville)Le 7 octobre, la seconde demi-finale voyait à nouveau s'affronter Unionville et l'équipe de France. Cette fois-ci, les Français étaient plus que jamais décidés à l'emporter.

Le 3 partout après le premier quart temps montre toute la volonté des deux équipes de ne rien lâcher dans ce match capital, puisque son vainqueur allait rencontrer Jericho en finale l'après-midi.

Les Français ont ensuite mis le turbo dans le deuxième quart-temps : en battant alors Unionville par 7 buts à 4, la France avait pris une bonne option sur la victoire.

Est-ce un trop plein de confiance des Français, une attention trop relâchée, une nécessité de souffler après ce deuxième quart-temps de folie ? Toujours est-il que les joueurs de Pennsylvanie ont mis, eux, le turbo en route au troisième quart-temps en reprenant l'avantage sur une équipe de France qui n'a pas réussi à imposer sa puissante "chenille" (ou "blue train" pour les Américains) sur le score de 8 à 7 en faveur d'Unionville.

Brennan McQuerry (Richland)Le dernier quart-temps allait tenir toutes ses promesses en matière de suspens. Le score finale (10-9 pour Unionville) reflète l'intensité du jeu et l'engagement physique entre ces deux équipes.

Les vainqueurs 2004 (Richland) et 2005 (France) jouaient donc la petite finale l'après-midi.

D'entrée, les Français ont imposé leur jeu à des Américains qui étaient pourtant plus en réussite que la veille face à Jericho. Sans parler d'une victoire facile, on notera tout de même que la France a toujours mené au score durant cette partie.

Sans doute la défaite contre Unionville faisait-elle oublier aux Français la fatigue d'un match de demi-finale pourtant intense.

Jericho (en rouge) contre Unionville (en bleu)

Cette finale entre les Canadiens de Jericho (Colombie britannique) et les Américains d'Unionville (Pennsylvanie) était inédite. Après les démonstrations d'aisance des Canadiens dans leurs précédents matches et la volonté de gagner montré par Unionville la veille et le matin même, on pouvait s'attendre à une finale très indécise et offensive.

L'indécision n'a pas finalement fait long feu dans ce match, mais l'offensivité des deux équipes a régalé les spectateurs américains qui avaient fait le déplacement grâce aux affiches, aux articles de la presse locale et aux reportages de Kepr 19 : pas moins de 24 buts ont été marqués au cours de ce match qui vit la victoire logique de la  Jericho C.P.A. (18-6).

Toute l'adresse des joueurs de Jericho (ici Geoffrey Nielsen) dans cette attaque.

Résultat des matches :

 Scott Jordan (Dublin) en action

 Jericho vs Unionville

 Harvey Barton en action

Jeudi 5 octobre 2006

 Unionville - France : 2 - 4
Richland - Dublin : 4 - 0
Jericho - France : 5 - 2
Richland - Unionville : 2 - 1
Jericho - Dublin : 3 - 0
Unionville -
Dublin : 1 - 0
Richland - Jericho : 1 - 1
France - Dublin : 5 - 1
Unionville -
Jericho : 1 - 4
Richland - France : 2 - 3

John Hupp (Unionville) tente de prendre la balle à Carl Baker (Richland)

Vendredi 6 octobre 2006

 Jericho - Dublin : 14 - 1
Unionville -
France : 7 - 5

Repêchage

France - Dublin : 12 - 1

1ère demi-finale

Richland - Jericho : 2 - 10

Dennis O'Neil et Evan Connon (Dublin) à la relance

Samedi 7 octobre 2006

 2nde demi-finale

Unionville - France : 10 - 9

Finales

Richland - France : 5 - 9
Jericho - Unionville : 18 - 6

Meilleurs buteurs :

1) Geoffrey Nielsen (Jericho) & Crosby Wood (Unionville) : 16 buts
3) Jean-Michaël Languille (
France) : 14 buts
4) Peter Furmedge (
Jericho) : 13 buts
5) Stéphane Paris (
France) : 12 buts
6) Matthew Terrel (Unionville) : 9 buts
7) William Matheson (
Jericho) : 8 buts
8) Mike Boyd (
Jericho), Jérôme Harel (France) & Asoka Mendis (Jericho) : 7 buts
11) Julien Lassère (
France) : 6 buts
12) Harvey Barton (
Jericho) & Brennan McQuerry (Richland) : 5 buts
14) Carl Baker (
Richland), Didier Derly (France) & Stéphane Malandain (France) : 4 buts
17) Dennis Mullen (
Richland) : 3 buts
18) John Connon (
Dublin), Craig Danks (Unionville), Paul Fraser (Richland) & Jerry Tagestad (Richland) : 2 buts
21) Evan Connon (
Dublin), John Hupp (Unionville) & Eric Zandotti (Unionville) : 1 but

 Peter Furmedge (Jericho) laisse Crosby Wood (Unionville) sur place.

 Geoffrey Nielsen (Jericho) & Evan Connon (Dublin)

 Dennis Mullen (Richland) tente de gêner Peter Furmedge (Jericho)

 Geoffrey Nielsen (Jericho) a pris l'ascendant sur Jerry Tagestad (Richland)

Geoffrey Nielsen (Jericho) prend l'avantage sur Mat Terrel (Unionville)

Classement du 9ème Championnat International

1/ Jericho C.P.A. (Canada)
2/ Unionville B.P. (États-Unis)
3/
France
4/ A.B.P.A. Richland (États-Unis)
5/ Dublin O. (Irlande)

 Dennis McQuerry (Dublin) & Asoka Mendis (Jericho)

 Brennan McQuerry (Richland) oriente le jeu face à Eric Zandotti (Unionville)

 Jericho vs Dublin

 Craig Danks (Unionville) tente de marquer face à Carl Baker (Richland)

Un neuvième joueur sur le terrain durant la finale...

L'équipe de Dublin

Paul Fraser, Steve Baker, Scott Jordan, John Hupp à la table de marquage

L'équipe d'Unionville

Championnat de France 2006

Les débuts en championnat de France ont été très difficiles : tout d'abord, nous avons dû reporter plusieurs matches à domicile ou à l'extérieur du fait du mauvais temps rendant impraticables les terrains de Bobigny et du Havre.
Ensuite, nous avons dû attendre le mois de mai pour notre première victoire de la saison en championnat.

Mais, bon, ça va mieux puisque nous nous sommes qualifiés pour la phase finale !  :-)

L'ennuie, c'est qu'on n'a pas montré notre meilleur jeu à Saint-Pierre de Varengeville lors de cette phase finale...   :-(

Matches de qualification :

La pluie tombée dans la semaine et le matin même du match a rendu le terrain très lourd. Rouler était particulièrement difficile, même pour les Normands.
En plus, il nous manquait notre international John Pelourdeau, de même pour Michaël Charton, tandis que Sébastien Legrand était toujours blessé à sa main droite. On a même fait appel à Didier Derly, qui ne s'était plus entraîné depuis juillet 2005, pour jouer les remplaçants !
Menés 3 à 0 à la mi-temps, nous avons su refaire surface en deuxième période pour faire mieux que l'an dernier (défaite 7 à 3) face aux champions de France en titre.

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Sébastien Legrand, Thierry Malet.

Si les PV1 étaient fatiguées après leur match du fait de l'état du terrain, nous ne l'étions pas moins. Mais il nous restait un match à faire contre une jeunesse qui ne demandait rien de mieux que de nous battre.
En menant 4 à 1 à la mi-temps, nous nous estimions heureux du résultat, vu notre fatigue. Malheureusement, la deuxième mi-temps était de trop : les jeunes Varengevillais nous ont lentement mais sûrement remontés au score tandis que étirions nos crampes tour-à-tour.
Ce qui est consolant, c'est que les Varengevillais ont finis presque aussi fatigués que nous !

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Sébastien Legrand, Thierry Malet.

Michaël Charton en congé, John Pelourdeau blessé au poignet à l'entraînement et Régis Carladous retenu par son travail ont manqué à l'effectif des Verts.
Pessac a dominé, notamment en première période, en inscrivant 4 buts d'afilé. Mais nous avons réussi à limiter les dégâts avec un superbe but de Didier Derly à la fin de la première mi-temps, puis à faire jeu égal avec des adversaires qui, comme à l'accoutumé, ont verrouillé leur défense en deuxième période. Le score à la mi-temps est resté le même en seconde mi-temps.
Il est à noter que Pessac a fait rentrer sur le terrain des jeunes assez prometteurs, ce qui est de bon augure pour l'avenir du polo-vélo en France.

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Alain Derly, Didier Derly (un but), Thierry Malet, Jérôme Singery.

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Michaël Charton, Alain Derly, Didier Derly, Sébastien Legrand, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Régis Carladous n'a pas pu être des nôtres pour ce match. Et, en tout début de match, John Pelourdeau s'est fait mal au poignet, celui qui sort justement d'une entorse. Leur absence s'est senti sur le terrain, mais on s'en est bien sortis. Heureusement, Didier Derly est rentré en seconde mi-temps, ce qui nous a donné un peu d'air sur une pelouse qui commençait à glisser vers la fin du match, pluie oblige.
Les jeunes Sanvicais, bien emmenés par leur deux seniors, ont développé un beau jeu collectif, construit, sans agressivité aucune, qui privilégiait le jeu de la balle et non celui du bonhomme. Ce qui leur a permis de nous remonter au score, profitant de deux erreurs de notre défense. C'était un vrai plaisir de jouer ce match, quelle qu'en ait été l'issue. Ça, c'est du polo-vélo !  :-)

Joueurs du match : Claude Beja, Michaël Charton, Alain Derly, Didier Derly, Sébastien Legrand, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Malgré l'absence de John Pelourdeau, victime d'une nouvelle entorse du poignet droit, de Didier Derly et de Michaël Charton, tous deux en congé (mais pas ensembles...), tout avait bien démarré : si les Sanvicais ont ouvert la marque, Sébastien Legrand remettait les pendules à l'heure. Les deux équipes étaient gênées par un terrain très lourd. Ce n'est qu'une minute avant la fin de la première période que les Sanvicais ont repris l'avantage. 2-1 à la mi-temps : on était content du résultat. Mais la seconde mi-temps fut toute autre : les buts sanvicais se sont succédé sans véritable réaction de notre part. Manque de résistance physique, peut-être. Dommage.

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Alain Derly, Sébastien Legrand (un but), Thierry Malet, Jérôme Singery.

Les matches se succèdent et ne se ressemblent pas : alors que nous avions eu du mal à gagner contre cette équipe de jeunes quatre jours plus tôt, nous avons été plus à l'aise cette fois-ci, moins nerveux sans doute. Ça a payé puisque Sébastien Legrand, décidément en forme, marquait les deux premiers buts en première mi-temps tandis que Thierry Malet marquait les deux autres en seconde mi-temps.

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Alain Derly, Sébastien Legrand (deux buts), Thierry Malet (deux buts), Jérôme Singery.

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Michaël Charton, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Jérôme Singery.

Dopés par notre victoire contre leurs aînés juste avant ce match et vexés par notre match nul au match aller contre cette équipe 2, nous avions la ferme intention de vaincre cette équipe très rapide et si habile à la fois dans le jeu individuel et collectif. Le jeune Varengevillais Billy fût bien mal payé de tous ses efforts, aussi bien en jongle qu'en passe à ses équipiés puisqu'il ne réussit à ne marquer qu'un seul but pour son équipe. Mais notre défense a appliqué la même tactique que lors du match contre l'équipe première : ne pas lâcher le porteur de la balle.
Et notre attaque, superbement bien menée par Didier Derly, fût superbement relayée par les autres joueurs de l'équipe, à l'image du dernier but marqué par Michaël Charton et des deux pénalties ratés par St-Pierre 2.
Grâce à cette victoire, nous sommes assurés de disputer la phase finale du championnat de France les 24 et 25 juin à St-Pierre de Varengeville.

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Michaël Charton, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Jérôme Singery.

John Pelourdeau toujours blessé au poignet, Didier Derly et Jérôme Singery retenus par leurs boulots et Alain Derly au concert de notre Jojo national le samedi soir, nous n'étions pas au complet, une fois de plus.
Pour prendre la troisième place des matches de qualification, il aurait fallu gagner avec 6 buts d'écart. Difficile à faire en terre pessacaise, il faut l'admettre.
Pessac a dominé tout le match, obtenant pas moins de 5 pénalties et cadenassant bien le chemin de ses buts.
Les Verts ont été asphyxiés par la chaleur et ont manqué de remplaçants. Pessac était le plus fort et en a profité pour se faire plaisir.
Pour excuser cette large défaite, nous ne nous permettrons pas de critiquer l'arbitrage. Ce serait trop facile de rejeter la cause de cette défaite sur une unique personne. Disons simplement que notre qualification pour la phase finale était assurée quelque soit l'issue du match et qu'il ne servait à rien d'attraper une victoire à tout prix, quitte à se blesser à deux semaines de la phase finale (notre équipe a déjà largement payé son tribu sur ce plan-là cette saison). Et puis, le rôle d'arbitre est sans doute le moins facile à tenir sur un terrain de polo-vélo. On regrettera seulement qu'aucun élément du club de Pessac n'ait été présent lors du stage d'arbitre du 3 juin dernier.
Félicitons tout de même les joueurs de Gervais-Lilas présents à Pessac qui ont tenté de sauver l'honneur malgré la tempête pessacaise.

Joueurs du match : Claude Beja, Michaël Charton, Régis Carladous, Daniel Derly, Sébastien Legrand, Thierry Malet.

Classement provisoire à l'issu des matches de qualification :

places équipes Pts MJ MG MN MP B+ B- Diff.
1 St-Pierre de Varengeville 1 28 10 9 0 1 82 19 + 63
2 Frileuse-Sanvic 1 25 10 7 1 2 68 36 + 32

3

Pessac Alouette

23

10

6

1

3

55

35

+ 20

4

Gervais-Lilas

19

10

4

1

5

27

46

- 19

5 St-Pierre de Varengeville 2 15 10 2 1 7 27 71 - 44

6

Frileuse-Sanvic 2 9 10 0 0 10 16 68 - 52

ESGL vs PV1

Phase finale :

En effet, en bénéficiant de l'engagement, Didier Derly est aussitôt parti en jongle à l'assaut des buts varengevillais. Il ne les pas atteint : le Varengevillais Sylvain Chatelain a accroché le bras de Didier avec son maillet tandis que ce dernier jonglait ! L'arbitre n'a rien vu et Sylvain est aussitôt allé marquer en contre-attaque.

Cette attaque physique varengevillaise non sifflée a complètement déstabilisé l'équipe de Gervais-Lilas qui ne pouvait pas compter sur Régis Carladous et Michaël Charton, retenus par leur travail, ni sur John Pelourdeau, son poignet étant encore trop douloureux pour jouer ce match.

Alain DerlyLes Varengevillais ont ensuite marqué 4 buts dans les 5 premières minutes. Les jeux étaient déjà quasiment faits. A la mi-temps, nous étions menés 8 à 1.

Le chemin des buts adverses était presque entièrement barré par nos adversaires qui ont usé d'une défense en béton armée, n'hésitant pas à user parfois de contacts physiques, malgré le score largement en leur faveur, à l'image de ce coup de maillet non sifflé que Didier Derly a reçu sur la main tandis qu'il jonglait en deuxième période.

Mais, bon. Ne cherchons pas d'excuse : nous étions largement en dessous du niveau de l'équipe de St-Pierre ce samedi-là, que ce soit sur les plans physique ou technique, mais surtout au niveau de la motivation pour gagner. Malgré tout, Sébastien Legrand, Didier et Alain Derly ont tout de même réussi à marquer chacun un but.

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly (un but), Didier Derly (un but), Sébastien Legrand (un but), Thierry Malet, Jérôme Singery.

Après notre désastreuse défaite de la veille et après avoir vu l'autre demi-finale la veille entre le V.C. Frileuse-Sanvic et l'A.S.C. Pessac Alouette (match très tendu avec de très vilains gestes de part et d'autres), le moral n'était pas au combat pour la victoire dans les rangs de Gervais-Lilas. En plus, la chaleur de la veille avait laissé place à une journée entière de pluie. Le terrain était donc très gras.

ESGL vs ASCPASi nous avions récupéré Régis Carladous et John Pelourdeau (qui a débuté le match malgré sa douleur en remplacement d'Alain Derly sortant tout juste de la réunion de la commission nationale de polo-vélo de la FFC au démarrage de la petite finale), nous avions perdu Sébastien Legrand : celui-ci portait les couleurs jaune et noir de Pessac, mais sur son corps, résultat d'une charge à gauche pessacaise deux semaines auparavant. Vu les gestes anti-sportifs observés sur l'autre demi-finale la veille, il a refusé de jouer contre ces adversaires.

Les Pessacais voulaient absolument la victoire, comme on pouvait l'imaginer après la courte défaite face au V.C. Frileuse-Sanvic la veille (6-4). Heureusement pour nous, l'état du terrain et la pluie ont pas mal dérangé les Girondins.

De notre côté, nous avons pourtant tenté de nombreuses attaques. Mais beaucoup d'entre elles sont restées sans suite, soit par maladresse de notre part, soit parce que notre porteur de la balle subissait une attaque à gauche de notre adversaire (13 au total, plus un sandwich "jambon") ou était fauché purement et simplement, comme l'a été Didier Derly par le gardien de but pessacais en dehors de sa surface lors de la dernière minute du match.

ESGL vs ASCPAC'est vrai qu'avec un score de 8 à 1 en sa faveur, le danger planait vraiment sur ses buts... Et c'est sans compter sur les "Fous-le en l'air !" ou autres réflexions pessacaises dans le même genre...

Et avec ça, certains joueurs de Pessac ont encore le toupet de critiquer le contenu de notre site web en arguant qu'il contient des commentaires déplaisants à leur encontre sur les deux matches de qualifications joués avec eux...
Je laisse les internautes juger sur pièce. D'ailleurs, si certains commentaires dérangent, j'accepte les courriels. Mais critiquer est plus facile que construire, c'est bien connu.

Seul Thierry Malet a donc réussi à sauver l'honneur de l'équipe en première période. 

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Alain Derly, Didier Derly, Thierry Malet (un but), John Pelourdeau.

ESGL vs ASCPA

Classement définitif :

1/ Pédales Varengevillaises 1
2/ Vélo-Club de Frileuse et Sanvic 1
3/ Association Sportive et Culturelle de Pessac Alouette
4/ Entente Sportive Gervaisienne et Lilasienne
5/ Pédales Varengevillaises 2
6/ Vélo-Club de Frileuse et Sanvic 2

1ère North Atlantic Cup 2006 (21-22 avril 2006)

Alain Derly charge Stéphane Malandain (VC Frileuse-Sanvic)En levé de rideau au Phoenix Shield, huit équipes ont participé à cette première Coupe de l'Atlantique Nord : les équipes écossaises de Johnstone 1 et 2, les Américains du San Francisco B.P. et de l'American B.P.A., les Irlandais de Dublin Obelisk et Phoenix et les français du V.C. Frileuse-Sanvic et de l'E.S. Gervais-Lilas.

Ce tournois se jouait également avec les règles irlandaises mais avec une balle de polo arena (utilisée habituellement lors des matches internationaux).
Les matches se disputaient également en 4 périodes de 10 minutes chacune.

Nous sommes tombé dans le même groupe que Johnstone 2 (équipe qui - et il faut les féliciter pour cette performance - contenait 3 femmes dans ses rangs), Dublin Phoenix (forcément à l'aise avec des règles irlandaises) et les champions du monde de l'A.B.P.A. qui jouent toute l'année avec la balle de polo arena.

Après avoir battu facilement Johnstone 2 (inutile de dire que certains joueurs de Gervais-Lilas allaient plus au contact avec les joueuses écossaises qu'avec les joueurs écossais...), nous avons affronté un plus gros morceau avec l'A.B.P.A. En s'accrochant à toutes les balles, nous avons réussi à arracher le match nul.

Alain Derly et Sébastien Legrand face à Evan Connon (Dublin Phoenix)

Ensuite, nous avons fait le maximum contre Dublin Phoenix, sachant que notre place se jouerait sans doute au goal average avec l'A.B.P.A.
Et effectivement : c'est grâce à un but encaissé de moins face aux Irlandais (par rapport aux Américains) que nous avons acquis la première place de notre groupe !

La finale fût 100 % française, bien que Frileuse-Sanvic ait eu du mal à venir à bout des Écossais de Johnstone 1 en début de tournois. C'était plutôt inattendu vu qu'aucune équipe française n'avait jamais joué avec les règles irlandaises auparavant !

Face au V.C. Frileuse-Sanvic, nous n'avons pas pu tenir plus de 2 périodes : malgré nos efforts, les Havrais se sont envolés au score à partir de la troisième des 6 périodes.

Michaël Charton face aux frères Malandain (VC Frileuse-Sanvic)

Résultats des matches de poule

Groupe 1

Scores

Groupe 2

 Scores

Frileuse-Sanvic / Johnstone 1

3 - 2

Gervais-Lilas / Johnstone 2

15 - 0

Dublin Obelisk / San Francisco

5 - 1

Dublin Phoenix / American B.P.A.

2 - 3

Frileuse-Sanvic / San Francisco

16 - 2

Gervais-Lilas / American B.P.A.

3 - 3

Johnstone 1 / Dublin Obelisk

4 - 1

Dublin Phoenix / Johnstone 2

10 - 1

Frileuse-Sanvic / Dublin Obelisk

11 - 0

Gervais-Lilas / Dublin Phoenix

3 - 1

Johnstone 1 / San Francisco

16 - 0

American B.P.A. / Johnstone 2

15 - 0

Régis Carladous face à Jean-Pierre Malandain (VC Frileuse-Sanvic), croisés par Claude Beja

Classements à l'issue des matches de poule

Groupe 1

Groupe 2

V.C. Frileuse-Sanvic (9 points)

E.S. Gervais-Lilas (8 points ; + 17)

Johnstone W.C.C. 1 (7 points)

American B.P.A. (8 points ; + 16)

Dublin Obelisk (5 points)

Dublin Phoenix (5 points)

San Francisco B.P. (3 points)

Johnstone W.C.C. 2 (3 points)

Alain et Didier Derly face à John Connon (Dublin Phoenix)

Résultat des matches de finale

San Francisco B.P. / Johnstone W.C.C. 2 : 5 - 3

Dublin Obelisk / Dublin Phoenix : 3 - 1

American B.P.A. / Johnstone W.C.C. 1 : 7 - 5

V.C. Frileuse-Sanvic / E.S. Gervais-Lilas : 8 - 2

 

John Connon (Dublin Phoenix) est trop bien entourré par les Verts pour aller au bout de son action...

Classement de la North Atlantic Cup 2006

1/ V.C. Frileuse-Sanvic (France)
2/ E.S. Gervais-Lilas (France)
3/ Johnstone W.C.C. 1 (Royaume Uni)
4/ American B.P.A. (États-Unis d'Amérique)
5/ Dublin Obelisk (Irlande)
 6/ Dublin Phoenix (Irlande)
7/ San Francisco B.P. (États-Unis d'Amérique)
8/ Johnstone W.C.C. 2 (Royaume Uni)

Une finale 100 % française en Irlande

    

4ème Phoenix International Trophy 2006 (22-23 avril 2006)

Régis CarladousA la suite de la North Atlantic Cup, huit équipes ont participé à ce tournois né en 1946 et dont l'idée était inspirée par R. J. Mecredy, l'inventeur du polo-vélo : les équipes écossaises de Johnstone 1 et 2, les Américains du San Francisco B.P. et de l'American B.P.A., les Irlandais de Dublin Obelisk et Phoenix et les français du V.C. Frileuse-Sanvic et de l'E.S. Gervais-Lilas.

Bien évidemment, ce tournois se jouait avec les règles irlandaises. Celles-ci permettent les contacts épaule contre épaule, les charges à gauche, les maillets par dessus le vélo de l'adversaire (roue comprise) tandis que le jeu se joue avec une petite balle de polo faite soit en bois, soit en plastique dur et plein.

C'est pourquoi tous les joueurs du tournois ont joué avec des casques de hockey ou de lacrosse ainsi que, pour la plupart, des protèges tibias et des genouillères.
Les matches se disputaient en 4 périodes de 10 minutes chacune.

L'équipe de l'E.S.G.L. était composée de Claude Beja, Régis Carladous, Michaël Charton, Alain Derly, Didier Derly (qui a remplacé John Pelourdeau, blessé à l'entraînement) et Sébastien Legrand tandis que Daniel Derly s'occupait de la mécanique.

Le tirage au sort ne nous a pas favorisé puisque nous sommes tombé dans le même groupe que Johnstone 1 (finaliste du Celtic Trophy 2005), Dublin Obelisk (forcément à l'aise avec des règles irlandaises) et l'A.B.P.A. qui contenait, excusez du peu, 5 des 6 joueurs vainqueur du Championnat International 2004, c'est-à-dire les champions du monde en titre.

Michaël Charton contre le Johnstone W.C.C. 1

Didier et Alain Derly

Malgré tout, nous avons fait plus que jeu égal le samedi après-midi dans notre premier match contre Johnstone 1 : nous les avons même menés au score : 1-0, puis, 2-1, puis 3-2. Mais à chaque fois, les Écossais revenaient au score, notamment grace au talent des McGilvray, père et fils, qui ont eu l'habitude de jouer avec ces règles et cette balle (les règles traditionnelles britanniques et irlandaises sont exactement les mêmes).

Didier Derly face à Pat (Johnstone WCC 1)Malheureusement, nos amis écossais ont inscrit un quatrième but dans la dernière période que nous n'avons pas pu remonter. Peut-être notre finale de la North Atlantic Cup en 6 périodes de 10 minutes contre le V.C. Frileuse-Sanvic nous a-t-elle un peu trop pesé dans les jambes ?

Le dimanche matin, nous ne donnions pas cher de notre peau face aux champions du monde en titre. D'autant que l'A.B.P.A. jouait souvent avec 5 joueurs en attaque, leur gardien de but, Bill Matheson, jouant la plupart du temps hors de sa surface de réparation.

Mais, au fur et à mesure que nous tenions nos adversaires, nous avons su trouver les ressources nécessaires pour ne rien lâcher et finalement gagner 6 à 3 face à l'A.B.P.A.

C'est juste après cette victoire que nous avons jouer contre Dublin Obelisk. Ceux-ci avaient fait match nul contre les Américains et avaient perdu par 6 à 0 face à Johnstone 1. Autant dire qu'ils étaient à notre portée.

Nous les avons souvent dominé, mais nous avons manqué énormément de balles de buts. Bien que menant au score 2 à 1 dans la dernière période grâce à Michaël Charton, nous avons encaissé 2 buts en contre-attaque dans les dernières minutes du match, ruinant nos espoirs de bien figurer au classement de notre groupe.

Bill Matheson (ABPA) cache Claude Beja derrière Régis Carladous

Régis Carladous se prépare pour le sprint d'engagement

Didier Derly contre le Johnstone WCC 1

Ensuite, la victoire de l'A.B.P.A. sur Johnstone 1 enterra définitivement notre souhait de jouer la finale pour la cinquième place.

C'est donc l'équipe 2 de Johnstone que nous avons affronter pour cueillir sans trop de difficultés une petite septième place.

Johnstone WCC 2 & Gervais-Lilas

Résultats des matches de poule

Groupe 1

Scores

Groupe 2

 Scores

Johnstone 1 / Gervais-Lilas

4 - 3

Frileuse-Sanvic / Johnstone 2

13 - 0

Dublin Obelisk / American B.P.A.

4 - 4

Dublin Phoenix / San Francisco

12 - 0

Johnstone 1 / Dublin Obelisk

6 - 0

Dublin Phoenix / Johnstone 2

7 - 2

Gervais-Lilas / American B.P.A.

6 - 3

Frileuse-Sanvic / San Francisco

9 - 0

Dublin Obelisk / Gervais-Lilas

3 - 2

Frileuse-Sanvic / Dublin Phoenix

6 - 1

American B.P.A. / Johnstone 1

5 - 2

San Francisco / Johnstone 2

3 - 2

Brenan McQuery (ABPA), Alain et Didier Derly

Classements à l'issue des matches de poule

Groupe 1

Groupe 2

Johnstone W.C.C. 1 (7 points)

V.C. Frileuse-Sanvic (9 points)

American B.P.A. (6 points ; + 0)

Dublin Phoenix (7 points)

Dublin Obelisk (6 points ; - 5)

San Francisco B.P. (5 points)

E.S. Gervais-Lilas (5 points)

Johnstone W.C.C. 2 (3 points)

Résultat des matches de finale

E.S. Gervais-Lilas / Johnstone W.C.C. 2 : 6 - 0

Dublin Obelisk / San Francisco B.P. : 9 - 2

American B.P.A. / Dublin Phoenix : 5 - 2

V.C. Frileuse-Sanvic / Johnstone W.C.C. 1 : 9 - 3

 

L'E.S. Gervais-Lilas

Classement du 4ème Phoenix International Trophy

1/ V.C. Frileuse-Sanvic (France)
2/ Johnstone W.C.C. 1 (Royaume Uni)
3/ American B.P.A. (États-Unis d'Amérique)
4/ Dublin Phoenix (Irlande)
5/ Dublin Obelisk (Irlande)
 6/ San Francisco B.P. (États-Unis d'Amérique)
7/ E.S. Gervais-Lilas (France)
8/ Johnstone W.C.C. 2 (Royaume Uni)

1er Open International du Havre (22-23 septembre 2006)

France vs Oakenden PedallersS'étaient réunis au stade Auguste Delaune du Havre les Écossais du Johnstone W.C.C., les Irlandais de Dublin Obelisk, les Anglais des Oakenden Pedallers, les Français du V.C. Frileuse-Sanvic et de l'E.S.G.L. ainsi que l'équipe de France, pour qui cette compétition devait servir d'entraînement avant de partir disputer le 8ème Championnat International à Kennewick (Etats-Unis) du 5 au 7 octobre.

Comme l'Open International de Bobigny l'an dernier, ce premier Open du Havre a été joué selon les règles de l'I.B.P.F. (4 joueurs, respect de la ligne de la balle).

Nous avions spécialement préparé ce tournois afin de pouvoir le remporter. Malheureusement pour nous, l'équipe de France a fait un carton plein en remportant tous ces matches. C'est malgré tout de bon augure pour l'équipe de France avant le Championnat International.

On peut seulement regretter que Sylvain Chatelain (St-Pierre de Varengeville) se soit déboîté l'épaule lors du dernier match de l'équipe de France contre Oakenden et que Pascal Siméon (St-Pierre de Varengeville) ait dû déclarer forfait en équipe de France suite à une déchirure du ligament du biceps du bras droit à son travail.

Ils ont tous deux été remplacés par Jérôme Harel (V.C. Frileuse-Sanvic) et Didier Derly (E.S.G.L.).

Johnstone vs Dublin

Résultat des matches

Vendredi 22 septembre

Samedi 23 septembre

Gervais-Lilas / Oakenden : 17 - 2
Frileuse-Sanvic / Johnstone : 8 - 3
Johnstone / Gervais-Lilas : 5 - 2
Frileuse-Sanvic / Oakenden : 11 - 3
Gervais-Lilas /
Frileuse-Sanvic : 8 - 2
Johnstone / Oakenden : 11 - 2
Frileuse-Sanvic / Dublin : 7 - 5
Gervais-Lilas / Dublin : 5 - 2

France / Dublin : 9 - 1
France / Johnstone : 8 - 3
Dublin /
Oakenden : 4 - 5
France / Frileuse-Sanvic : 2 - 1
Dublin /
Johnstone : 2 - 5
France / Gervais-Lilas : 7 - 2
France / Oakenden : 13 - 1

France vs Frileuse-Sanvic

Classement de l'Open International du Havre 2006

1/ France (15 points)
2/ E.S. Gervais-Lilas (11 points ; +21 buts)
3/
V.C. Frileuse-Sanvic (11 points ; +10 buts)

4/ Johnstone W.C.C. (Royaume Uni) (11 points ; + 5 buts)
5/
Oakenden Pedallers (Royaume Uni) (7 points)
6/ Dublin Obelisk (Irlande) (5 points)

Frileuse-Sanvic

8ème Coupe d'Automne (23 & 24 septembre 2006)

Pour cette Coupe d'Automne 2006, 7 équipes étaient engagées : les Irlandais de Dublin associés aux Écossais du Johnstone W.C.C., les champions de France en titre (Pédales Varengevillaises) avec 2 équipes, le V.C. Frileuse-Sanvic avec deux équipes et les Verts de l'E.S. Gervais-Lilas.

Frileuse-Sanvic 1 vs St-Pierre 2

Deux groupes de 4 et 3 équipes ont été constitués selon les résultats de la Coupe d'Automne 2005 :

Groupe A

Groupe B

Pédales Varengevillaises 1

V.C. Frileuse-Sanvic 1

E.S. Gervais-Lilas

Johnstone W.C.C. - Dublin (Royaume Uni - Irlande)

V.C. Frileuse-Sanvic 2

Pédales Varengevillaises 2

Oakenden Pedallers (Royaume Uni)

 

Frileuse-Sanvic 2 vs Oakenden

Nous n'avions pas rejoué avec les règles françaises depuis la finale du championnat de France en juin. Nous n'avions donc d'autre ambition que de nous amuser durant cette Coupe d'Automne 2006.

Et c'est ce que nous avons fait. Résultats : on a failli jouer la finale en faisant match nul contre les champions de France en titre !

Frileuse-Sanvic 2 vs St-Pierre 1

Résultat des matches de poules

Groupe A

Varengeville 1 / Oakenden

9 - 0

Gervais-Lilas / Frileuse-Sanvic 2

5 - 2

Gervais-Lilas / Oakenden

11 - 0

Frileuse-Sanvic 2 / Varengeville 1

1 - 7

Varengeville 1 / Gervais-Lilas

3 - 3

Frileuse-Sanvic 2 / Oakenden

6 - 0

Groupe B

Johnstone-Dublin / Varengeville 2

1 - 2

Frileuse-Sanvic 1 / Johnstone-Dublin

6 - 0

Johnstone / Frileuse-Sanvic 1

4 - 3

Frileuse-Sanvic 1 / Varengeville 2

7 - 3

Frileuse-Sanvic 2 vs St-Pierre 1

François

Classement à l'issue des matches de poule

Groupe A Groupe B

1/ P. Varengeville 1 (9 points ; +15 buts)

1/ V.C. Frileuse-Sanvic 1 (6 points)

2/ E.S. Gervais-Lilas (9 points ; +14 buts)

2/ P. Varengeville 2 (4 points)

3/ V.C. Frileuse-Sanvic 2 (5 points)

3/ Johnstone W.C.C. - Dublin (2 points)

4/ Oakenden P. (3 points)

 

Frileuse-Sanvic 2 vs Oakenden

Résultat des matches de finale

Résultat des matches de finale

  • Finale pour les places de 5ème et 6ème

Frileuse-Sanvic 2 / Johnstone - Dublin : 3 - 2

  • Finale pour les places de 3ème et 4ème

E.S. Gervais-Lilas / Varengeville 2 : 5 - 0

  • Finale pour les places de 1er et 2ème

P. Varengeville 1 / V.C. Frileuse-Sanvic 1 : 6 - 4

St-Pierre de Varengeville 1

Frileuse-Sanvic 1

Gervais-Lilas

Didier Derly

Classement de la Coupe d'Automne 2006

1/ Pédales Varengevillaises 1
2/
V.C. Frileuse-Sanvic 1
3/ E.S. Gervais-Lilas

4/ Pédales Varengevillaises 2
5/
V.C. Frileuse-Sanvic 2
6/
Johnstone W.C.C. - Dublin (Royaume Uni - Irlande)
7/
Oakenden Pedallers (Royaume Uni)

Jean-Pierre Chatillon (St-Pierre de Varengeville)

St-Pierre de Varengeville 2

Johnstone-Dublin

Oakenden Pedallers

Championnat de Normandie espoirs

Le 18 mars 2006, le première journée du nouveau championnat de Normandie espoirs (joueurs de 23 ans maximum) a eu lieu entre les Pédales Varengevillaises et le V.C. Frileuse-Sanvic. Ce dernier club n'ayant que 4 joueurs, Sébastien Legrand a été prêté pour l'occasion.

Tous les joueurs avaient moins de 21 ans, ce qui est de bon augure pour l'avenir du polo-vélo en Normandie.

Les Varengevillais ont dominé leur sujet au cours d'un match très engagé en battant les Havrais par 6 buts à 1.

Décès de Michel Fortevel

Michel Fortevel (à gauche)Michel Fortevel est décédé le samedi 22 juillet 2006 sur son lieu de vacances du fait d'une crise cardiaque. Il avait 70 ans.

Il a été enterré au cimetière du Pré-St-Gervais après une cérémonie à l'église de Pantin le jeudi 27 juillet en présence de sa famille et de nombreux cyclistes.

Il était au club depuis plus de vingt : d'abord par l'intermédiaire de son fils Christophe, qui a débuté le vélo à l'école de cyclisme, puis comme joueur de polo-vélo en équipe B, enfin comme dirigeant.Michel Fortevel

Il dirigeait depuis de nombreuses années les coureurs de la catégorie départementale. Jusqu'en 2004, il réparait également tous les vélos et la remorque de la section de polo-vélo.

Bien que son fils ait souhaité changer de club l'hivers dernier, il était resté membre du bureau directeur de l'E.S.G.L.

Lui et sa femme Cécile avaient été récompensés lors de l'assemblée générale du club en 2003 pour tous les services qu'ils rendaient au club.

Tous les membres de l'équipe adressent à Christophe et Cécile leurs plus sincères condoléances.

A la découverte des sports cyclistes

Le samedi 9 septembre 2006, l'E.S.G.L. a été un fidèle partenaire de l'opération lancée par la Fédération Française de Cyclisme "A la découverte des sports cyclistes". Les dirigeants bénévoles et les cyclistes de l'E.S.G.L. ont fait découvrir à une vingtaine de jeunes plusieurs facettes du cyclisme : jeux cyclistes, route, cyclo-cross, VTT et polo-vélo.

Cette opération s'est déroulée dans le parc de la République situé voie de la résistance à Pantin.

1984 - 1985 - 1986 - 1987 - 1988 - 1989 - 1990 - 1991 - 1992 - 1993 - 1994 - 1995 - 1996 - 1997 - 1998 - 1999 - 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013

sommaire - actualités - contacts - l'équipe - liens - médias
palmarès et histoire de l'ESGL - plan du site - règles du jeu - rendez-vous