Palmarès 2004

Joueurs de l'E.S.G.L. : Claude Beja, Régis Carladous, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Bernard Dubois, Sébastien Legrand, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Lors de la Coupe d'Automne, nous avons présenté une équipe n° 2, montant à 7 le nombre d'équipes françaises lors de cette compétition. De plus, des Ecossais ont participé à cette même Coupe d'Automne. C'était la première fois dans l'histoire du polo-vélo français qu'une équipe étrangère participait à une compétition française avec les règles françaises. De très bon augure pour l'avenir !

7ème Championnat International de Polo-vélo

Notre entraîneur et capitaine d'équipe, Didier Derly, était sélectionné en équipe de France pour participer au Championnat International 2004 organisé à Vancouver (Colombie Britannique, Canada) du 3 au 7 août.
Alain Derly était également de la partie puisqu'il encadrait l'équipe de France et représentait la
Fédération Française de Cyclisme à cette occasion. Il a également joué comme remplaçant dans l'équipe de San Diego, dont c'était la première participation à une compétition internationale.

Médaillée d’argent en 2002 et ayant récolté le bronze en 2001 et 2003, l’équipe de France de polo-vélo partait à Vancouver (Canada) pour réaliser au moins un podium, voire obtenir la médaille d’or du Championnat International 2004.

L'équipe de France 2004L’équipe était composée des mêmes éléments que l’an dernier : Stéphane Paris (P. St-Pierre de Varengeville, Normandie), Didier Derly (E.S. Gervais-Lilas, Ile-de-France), Julien Lasserre (A.S.C. Pessac Alouette, Aquitaine), Jean-Pierre Malandain (V.C. Frileuse-Sanvic, Normandie), Jean-Michaël Languille (V.C. Frileuse-Sanvic, Normandie) et Stéphane Malandain (V.C. Frileuse-Sanvic, Normandie).

Chacun des joueurs français savait que la tâche serrait ardue pour obtenir l’or puisque les vainqueurs des deux dernières éditions (les Canadiens de la Jericho C.P.A.) allaient jouer à domicile. Ardue, mais pas impossible.

Ayant tiré les leçons de l’an dernier, où les joueurs américains et canadiens avaient dominé très souvent les français sur le plan des tirs et du développement tiré sur le terrain, plusieurs joueurs français avaient modifié leur matériel, que ce soit leur vélo ou leur maillet, afin d’être à la hauteur de la tâche qui les attendait en Colombie Britannique.

Des troncs dans la merCette année, en comptant les organisateurs canadiens et les Français, six équipes s’étaient donnée rendez-vous à Vancouver : l’équipe de l'American Bicycle Polo Association - Richland, médaillée d’argent l’an dernier en Floride, l’équipe nationale d’Inde A, vainqueur des éditions 1996 à 2001, les Américains du San Diego Bike Polo Club et l’équipe du Pakistan, que nous appellerons ici "Inde B" (cf. l'explication de cette appellation). C'était la première participation pour ces deux dernières équipes.

Toutes les équipes devaient s’affronter en un seul match. Le vainqueur du championnat serait celui qui obtiendrait le plus grand nombre de points à l’issue de ses 5 matches (2 points pour une victoire, 1 point pour une égalité, 0 points pour une défaite).

Le mardi 3 août, après une réunion de présentation des matches et des arbitres, le premier match disputé entre les canadiens de Jericho et l’Inde A n’a laissé aucun doute sur les intentions de cette dernière équipe. En battant les tenants du titre par 13 buts à 8, les Indiens ont clairement montré la couleur de la médaille qu’ils étaient venus chercher : l’or.

Richland - FranceLe lendemain, dans leur premier match, les débuts français furent laborieux en affrontant les Américains de Richland. Ayant du mal à organiser leur jeux et à se trouver, provoquant trop de fautes, il n’était pas étonnant que les Français se soient encaissés 6 buts à la mi-temps en ayant marqué qu’un.

En perdant finalement par 7-4 contre Richland, l’équipe de France a montré qu’elle était capable de se ressaisir, mais ce match-là était définitivement perdu. De ce fait, l’or s’éloignait de l’horizon français…

Le troisième match a vu la victoire nette et sans bavure de l’Inde A sur l’équipe californienne de San Diego par 26 à 1.

Inde (en rose) contre San Diego (en bleu)

Après ces deux premières journées, les joueurs français étaient moralement « à plat » : non seulement ils avaient perdu leur premier match contre Richland, mais les Indiens avaient dominé les Canadiens que les Français n’avaient pas du tout réussi à inquiéter lors de l’édition 2003...Didier Derly sur son nouveau vélo.

Pour Alain Derly, qui entourait l’équipe de France et représentait la F.F.C. sur ce championnat en l’absence du président de la commission de polo-vélo, Alex Lesca, tout n’était pas perdu, bien au contraire.

En effet, les joueurs de Jericho avaient la plupart du temps laissé jouer les Indiens, sans inquiéter ces derniers lorsqu’ils étaient porteurs de la balle, leur laissant ainsi de grands espaces.

En « collant » un peu plus les Indiens lorsque ces derniers sont porteurs de la balle, de même que les Canadiens, il était certain que les choses se dérouleraient autrement pour l’équipe de France. A condition de faire moins de fautes également…

Le jeudi 5 août au matin, les Français étaient plutôt tendus. Il est vrai qu’ils n’avaient jamais battu le Canada. Le meilleur score réalisé était un match nul (7-7) deux ans auparavant en France.

Didier Derly face aux CanadiensHabituellement longs à se mettre en jambe au début de leurs matches, les joueurs français ont cette fois-ci inversé la tendance : ils menaient 3 à 0 après le premier quart-temps, puis 4 à 1 à la mi-temps et 5-2 après le troisième quart-temps.

Les joueurs de Jericho sont revenus à un but des Français dans le dernier quart-temps, mais le Havrais Stéphane Malandain mettait définitivement la France à l’abris en inscrivant le 6ème but de l’équipe.

Cette victoire était historique et allait complètement relancer l’équipe de France dans la compétition, surtout sur le plan du moral des troupes.

Le match suivant opposait l’Inde A aux Américains de Richland. Jamais l'Inde A n'avait perdu face à une équipe américaine. Aprement disputé, le match voyait les deux équipes à égalité (5-5) à la mit-temps. Mais les Américains prirent le dessus au cours du troisième quart-temps en menant 9-5.En descendant vers Wreck Beach...

L’arbitre français du match, Alain Derly, avait déjà distribué 3 cartons jaunes aux joueurs indiens qui ne cessaient de contester l’arbitrage.

Les Américains menaient par 11 à 8 dans le dernier quart-temps lorsqu’une pénalité fut sifflée à moins de 10 mètres de la ligne de but indienne. Deux joueurs indiens, qui avaient déjà reçu un carton jaune, n’ont pas voulu se placer à une distance suffisante de la balle, malgré plusieurs demandes répétées des arbitres. Ils ont donc reçu un carton rouge et ont été définitivement expulsés du terrain.

Lors de la remise en jeu suite au douzième but américain, l’un des deux joueurs indiens restant sur le terrain a laissé « traîner » son maillet très près d’un joueur de Richland. Malgré un avertissement de l'arbitre canadien Geoffrey Nielsen, ce joueur récidiva moins de 30 secondes plus tard.

Un écureuil dans la cité U.Il a donc été, lui aussi, expulsé par ce même arbitre arbitre. La violence n’a pas sa place au polo-vélo.

Restant avec un seul joueur sur le terrain, l’Inde A perdait donc son match contre Richland par forfait.

Là encore, cette victoire américaine était historique puisque seule l’équipe de France avait pu battre l’Inde A au cours des éditions précédentes du Championnat International !

Au cours du troisième match du jour, Jericho trouvait enfin le chemin de la victoire en battant les Américains de San Diego par 16 buts à 2.

Les matches du vendredi 6 août ont démarré par un duel américain sous une pluie battante. Richland l’emporta par 16 à 2 contre San Diego, malgré des progrès constants de cette équipe pour qui c’était la première participation au niveau international.Julien Lasserre contre l'équipe de San Diego

Fatigué de son match du matin, San Diego perdit également contre l’équipe de France sur le score sans appel de 19 buts à 0. Tous les Français ont alors marqué : Jean-Michaël Languille 5 buts, Didier Derly 4 buts, Julien Lasserre et Stéphane Malandain 3 buts chacun, Stéphane Paris et Jean-Pierre Malandain 2 buts chacun.

Arrivée seulement la veille, le Pakistan ("Inde B") rencontra l’Inde A durant le dernier match du jour. Les Indiens n’ont eu aucune difficulté à battre leurs voisins 15-1.

Le match du dernier jour était décisif pour les Français : du match France - Inde A sortirait le médaillé d’argent.

En début de matinée, San Diego a obtenu son unique victoire du championnat ! L’équipe pakistanaise ("Inde B") s’est présentée avec plus d’une demi-heure de retard sur le terrain tandis que les Californiens étaient là à l’heure.

Didier Derly face au meilleur de l'Inde : Sohan LalL’assiduité et le sérieux des Californiens a payé, même s’ils auraient préféré une « vraie » victoire disputée sur le terrain.

Dans le match suivant, les Indiens et les Français ont fait jeu égal dans le premier quart-temps : 0-0. Au fur et à mesure des minutes qui s’écoulaient, la tension montait chez les joueurs des deux équipes. En menant par 3-1 à la mi-temps, les Indiens se voyaient déjà médaillés d’argent. Mais le Havrais Jean-Pierre Malandain, entré au troisième quart-temps remis les deux équipes à égalité en inscrivant 2 buts.

Les Indiens étaient de plus de plus fébrile et n’hésitaient pas à provoquer des fautes ou à se rouler à terre, prétextant des blessures imaginaires.

Stéphane Paris, Stéphane Malandain et Jean-Pierre Malandain lors d'un engagementSi les arbitres ne se laissaient pas impressionnés par tant de « cinéma » de la part des Indiens, les Français ne se laissaient pas faire non plus, à l’image de Stéphane Paris, sorti par les arbitres en même temps qu’un Indien durant le troisième quart-temps.

A la reprise du quatrième quart-temps, les deux équipes se trouvaient à nouveau avec 4 joueurs chacune, la France ayant fait entrer le Francilien Didier Derly, meilleur buteur français à la fin de la compétition avec son capitaine : 10 buts chacun.

C’est alors que le capitaine français, Jean-Michaël Languille, a été volontairement fauché par le capitaine de l’Inde à moins de 15 mètres des buts indiens. Un but de pénalité a alors été donné aux Français, leur donnant l’avantage, tandis que le capitaine indien recevait un carton jaune. Profitant d’une règle du jeu (pénalité 8), Jean-Michaël Languille s’est retiré du jeu sur blessure en faisant également retirer du jeu le meilleur joueur indien, Sohan Lal (meilleur buteur du championnat avec 30 buts marqués).

Jouant à nouveau à 3, les Français ont assommé l’Inde A en mettant un cinquième but aussitôt faite la remise en jeu. En mettant ensuite un sixième but, la France s’octroyait définitivement la médaille d’argent du Championnat International, la seconde après celle obtenue en 2002 en France.

De son côté, l'Inde A obtenait amèrement la médaille de bronze, comme en 2002.

Dans le dernier match, Richland prit logiquement le pas sur Jericho (4-2) dans un match beaucoup plus fair-play que le précédant.

Richland décrochait donc la médaille d’or pour la première fois de son histoire.

Résultat des matches

Match du mardi 3 août 2004

Inde A - Jericho : 13-8

Matches du mercredi 4 août 2004

Richland - France : 7-4
Inde A - San Diego : 26-1

Matches du jeudi 5 août 2004

France - Jericho : 6-4
Richland - Inde A : Inde A forfait par arrêt du match par les arbitres (12-8)
Jericho - San Diego : 16-2

Matches du vendredi 6 août 2004

Richland - San Diego : 16-2
France - San Diego : 19-0
Inde A - Inde B : 15-1

Matches du samedi 7 août 2004

France - Inde A : 6-3
Richland - Jericho : 4-2

N'étant arrivée au Championnat International que le jeudi soir (donc en retard par rapport au planning des matches prévus), l'équipe du Pakistan a été déclassée pour ses matches contre Jericho C.P.A., San Diego et l'équipe de France.

Pourtant, afin que l'équipe Pakistanaise puisse jouer contre chaque équipe, ses matches avaient été intercalés entre ceux prévus. Les dirigeants indiens ont même imposé que le match San Diego - Pakistan soit joué avec trois quarts d'heure de retard le samedi matin, ce qui n'a pas été sans poser de problèmes d'horaire au comité organisateur (le match Richland - Pakistan, programmé le jeudi après-midi, n'a pas été joué, par exemple).

De plus, curieusement, alors que l'équipe Pakistanaise était arrivée avec 4 joueurs, aucune équipe n'a eu le plaisir de jouer contre ces 4 joueurs ensemble. La plupart du temps, 4 joueurs indiens remplaçaient les 4 Pakistanais sur le terrain. Ce fut notamment le cas à tous les quart-temps contre la France avec, en plus, à la fois un comportement violent des joueurs indiens sur le terrain et une mauvaise foi manifeste des dirigeants pakistanais et indiens concernant non seulement l'éthique mais aussi l'interprétation des règles du jeu.

C'est pourquoi l'équipe du Pakistan a été volontairement remplacée dans les résultats par "Inde B".

Inde B - Jericho : 10-9 (6 août 2004)
Inde B - San Diego : 8-4 (7 août 2004)
France - Inde B : 6-6 (7 août 2004)
Richland - Inde B : 0-0 (match non joué le 7 août 2004 par manque de temps)

France vs Inde

L'équipe de France

Jericho Cycle Polo Association vs American Bicycle Polo Association - Richland

American Bicycle Polo Association - Richland

 

L'équipe de France

Classement du 7ème Championnat International :

1/ American B.P.A. - Richland (Etats-Unis) (9 points)

2/ France (8 points)

3/ Inde A (6 points)

4/ Jericho C.P.A. (Canada) (4 points)

5/ San Diego B.P.C. (Etats-Unis) (2 points)

6/ Inde B (1 point)

L'équipe de France

 

American Bicycle Polo Association - Richland

Jericho Cycle Polo Association

France vs San Diego Bike Polo Club

L'équipe fantôme du Pakistan

Plus de photos sur http://www.bikepolo.net/gallery/view_album.php?set_albumName=2004VancouverWorlds

Championnat de France senior

C'était la première fois que l'E.S.G.L. organisait la finale du championnat de France senior aux Lilas.

Bien qu'évoluant à domicile, c'était aussi la première fois que la plupart d'entre nous touchions la pelouse du stade des Lilas.

En effet, mis à part Régis Carladous et les frères Derly qui avaient joué sur cette pelouse en 2002 lors du 5ème Championnat International en équipe de France, aucun des joueurs de Gervais-Lilas n'avaient eu l'occasion de jouer sur cette pelouse jusqu'à présent, étant donné que seul le plus petit des terrains annexes en stabilisé nous était octroyé par la mairie des Lilas depuis 1985.

Pour la septième fois consécutive, nous avons pris la quatrième place du championnat de France lors de l'édition 2004. Si nous n'avons rien pu faire face à la supériorité manifeste du V.C. Frileuse-Sanvic 1 en demi-finale (3-8), en revanche, motivés par l'envie de jouer devant notre public, nous avons mis un pied sur le podium lors de la finale pour la médaille de bronze contre St-Pierre de Varengeville 1 : à la mi-temps, nous les menions 4 à 3 !

Hélas, les Varengevillais ont su se ressaisir pour finalement nous battre par 9 buts à 7.

De leur coté, les Girondins de l'A.S.C. Pessac Alouette ont battu les Pédales Varenvillaises 1 après prolongation 7 à 6 en demi-finale. Ils ont ensuite été couronnés Champion de France pour la troisième fois de leur histoire en battant le V.C. Frileuse-Sanvic 1 par 7 buts à 4.

De gauche à droite : Bernard Dubois, Didier Derly, John Pelourdeau, Jérôme Singery, Sébastien Legrand, Thierry Mallet, Claude Beja, Alain Derly et Régis Carladous.

Classement à l'issu des matches de qualification :

places équipes Pts MJ MG MN MP B+ B- Diff.

1

Frileuse-Sanvic 1 30 10 10 0 0 88 27 + 61
2 St-Pierre de Varengeville 1 25 10 7 1 2 62 26 + 36
3 Pessac Alouette 23 10 6 1 3 43 38 + 5

4

Gervais-Lilas

18

10

4

0

6

36

58

- 22

5 Frileuse-Sanvic 2 13 10 1 1 8 26 62 - 36
6 St-Pierre de Varengeville 2 11 10 0 1 9 27 69 - 42

Matches de qualification :

On a eu chaud. Certes, la température sur le terrain de La Courneuve était élevée, mais, menés 1 à 2 à la mi-temps, il nous a fallu tenter notre chance un nombre incalculable de fois pour arriver à marquer, à l'image de la demi-douzaine de poteaux qui ont vu s'écraser les différents tirs de Thierry Malet et Didier Derly.

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly, Didier Derly, Sébastien Legrand, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Même si le score est le même qu'au match aller, nous avons tout de même mieux joué, mais nous avons manqué de réussite devant les buts varengevillais. Malgré le but de Didier Derly et un score "remontable" à la mi-temps (1-4), nous étions sans doute trop fébrile à l'approche des buts adverses.

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly, Didier Derly (un but), Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Les deux équipes ont été très handicapées par la pluie et l'état du terrain, à la limite du praticable. L'arbitre Varengevillais a bien tenu les deux équipes. Quelques coups en douce des Pessacais, mais bien moins qu'au match aller. Il faut dire qu'on a plutôt joué la défense en première mi-temps, sans grand succès, d'ailleurs (1-5 pour Pessac à la mi-temps). Nous avons raté pas mal d'occasions en seconde mi-temps du fait d'un excellent gardien pessacais.

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Nous n'avons jamais réellement pu imposer notre jeu : les Varengevillais étaient très bien organisés sur leur terrain.

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Certains joueurs de l'équipe de Pessac ont atteint leur objectif : faire en sorte que plusieurs de nos joueurs s'énervent dès le début de la partie afin de mieux nous marquer des buts.
Malgré des erreurs (mais qui n'en fait pas ?), l'arbitre a réussi, avec quelques difficultés, à tenir les deux équipes sur le terrain.
Cela n'a pas empêché quelques accrochages inutiles : plusieurs de nos joueurs se sont fait fortement bousculer, voire faucher par certains joueurs pessacais, sans parler des nombreuses insultes, même à l'encontre de joueurs, comme notre gardien, n'ayant pas participé aux-dits accrochages. Il semble que certains joueurs pessacais oublient où ils sont et ce qu'ils font : simplement en train de jouer à un jeu avec, en face d'eux, des être humains qui ont une famille, un travail et pour qui jouer au polo-vélo n'est pas une fin en soit mais un passe-temps.
Néanmoins, force est de reconnaître que les joueurs de l'A.S.C.P.A. étaient les plus forts. Malgré un manque de lucidité face aux buts girondins, nous n'avons pas pour autant démérité avec notre équipe nouvellement remaniée. Claude Beja, notre nouveau gardien de but, a eu un bon comportement d'ensemble pour, seulement, son deuxième match complet en championnat de France. Plusieurs de nos tirs se sont écrasés sur les poteaux adverses ou bien sont passés tout prêts.
Espérons que le match retour, qui se tiendra le 8 mai prochain sur le terrain de St-Pierre de Varengeville (ceci afin d'arranger l'équipe de Pessac en lui évitant un déplacement...), se déroulera dans de meilleures conditions et avec plus de réussite de notre part face aux buts adverses.

Joueurs du match : Claude Beja, Régis Carladous, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Nous avons mené plus facilement qu'au match aller. En menant 4 à 0 à la mi-temps, nous avons pu faire tourner l'effectif de l'équipe avec de jeunes joueurs, permettant par la même occasion à l'équipe de réserve du Havre de marquer deux buts, tandis que Thierry Malet nous mettait définitivement à l'abris en marquant le cinquième but.

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Face à une équipe de l'E.S.G.L. complètement inédite, les Havrais ont ouvert la marque après quelques minutes de jeu. Mais les Verts n'ont pas tardé à réagir en égalisant, puis en marquant un deuxième but. Menée, l'équipe 1 de Frileuse-Sanvic réussit juste à égaliser avant la mi-temps
Avec un score de 2 partout, le doute était dans l'esprit des Havrais. Mais ceux-ci ont rapidement retourné la vapeur en marquant deux buts dès la reprise. Malgré un retour à 3-4 des Verts, les Havrais se sont ensuite envolés en étant très réaliste face à un gardien inexpérimenté mais vaillant.

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

Nous n'avions pas droit à l'erreur. Après une défaite contre cette équipe, en net progrès par rapport à la saison dernière, lors de la dernière Coupe d'Automne, nous avions à coeur de l'emporter. C'est ce qu'on a fait, malgré un placement sur le terrain inhabituel, préparation du Championnat International oblige : Alain Derly, habituellement gardien, jouait à l'avant, tandis que Claude, un nouveau joueur, faisait son premier match dans les buts en première mi-temps, remplacé par Sébastien, lui aussi nouveau, en seconde.

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Sébastien Legrand, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

On n'a vraiment pas réussi à marquer. Pourtant, nous étions très souvent dans le camp adverse. La preuve : la majorité des buts encaissés l'a été sur des contre-attaques. Mais la défense havraise était vraiment très au point. A deux exceptions près, la gardien sanvicais a détourné les quelques tirs que nous avions cadré.

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Sébastien Legrand, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

L'équipe 2 de St-Pierre de Varengeville est assez rajeunie par rapport à l'an dernier. Elle est essentiellement composée de jeunes de moins de 18 ans. C'est sans doute pour ça qu'on a eu moins de mal que l'an dernier à battre cette équipe qui n'a pas du tout démérité. Sous les conseils des anciens des P.V., ces jeunes ont un sacré coup de maillet !

Joueurs du match : Claude Beja, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly, Thierry Malet, John Pelourdeau, Jérôme Singery.

6ème Coupe d'Automne

Régis Carladous devant Alisdair Mac GilvrayL'édition 2004 de la Coupe d'Automne a été organisée au stade Auguste Delaune au Havre par le V.C. Frileuse-Sanvic.

Pour la première fois, des équipes européennes avaient été invitées. Les Ecossais du Johnstone Wheelers Cycle Club avaient répondus présents, jouant ainsi pour la première fois contre des équipes françaises et selon les règles françaises.

Cette équipe, bien que n'ayant pas gagné un seul match, s'est fort bien comporté, améliorant son jeu et sa maîtrise des règles françaises au fur et à mesure des matches joués. La preuve : ce match nul (3-3) face à notre équipe "1", finalement troisième du tournois.Le Pessacais Julien Lassère derière Thierry Malet

Nul doute que nous les rencontrerons à nouveau, que ce soit en France, en Ecosse ou ailleurs.

Pour l'occasion, armés de 9 joueurs, nous présentions deux équipes d'égales valeurs. L'E.S.G.L. 1 était compée de Claude Beja (gardien de but), Alain, Daniel et Didier Derly et Bernard Dubois. L'E.S.G.L. 2 était composée de Claude Beja (gardien de but), Régis Carladous, Sébastien Legrand, Thierry Malet et Jérôme Singery.

Notre équipe "2" n'a pas du tout été avantagée par le tirage au sort de la composition des deux groupes de la compétition puisque, outre l'E.S.G.L. 2, le groupe 2 était composé des trois premiers au Championnat de France 2004 (A.S.C. Pessac Alouette, V.C. Frileuse-Sanvic 1 et les Pédales Varengevillaises 1 ! Mais elle a eu le plaisir d'être filmée par France 3 Normandie lors de son match contre le V.C. Frileuse-Sanvic 1.
Malgré cela, notre équipe "2" s'est payé le luxe d'un match nul face aux champions de France en titre (
Pessac Alouette). Et il a fallu recourir à la différence de buts marqués pour départager l'E.S.G.L. 2 et l'A.S.C.P.A. !

Thierry Malet suivant le Pessacais Jean-Claude Pardo

Le groupe 1, quant à lui, était composé, outre de l'E.S.G.L. 1, du Johnstone W.C.C., du V.C. Frileuse-Sanvic 2 et des Pédales Varengevillaises 2.

Résultat des matches de poules

Groupe 1

Samedi 25 septembre

Frileuse-Sanvic 2 / Johnstone

4 - 1

Gervais-Lilas 1 / St-Pierre de Varengeville 2

8 - 2

Gervais-Lilas 1 / Frileuse-Sanvic 2

6 - 2

St-Pierre de Varengeville 2 / Johnstone

5 - 3

Dimanche 26 septembre

Gervais-Lilas 1 / Johnstone

3 - 3

St-Pierre de Varengeville 2 / Frileuse-Sanvic 2

4 - 2

Groupe 2

Samedi 25 septembre

Frileuse-Sanvic 1 / Gervais-Lilas 2 

8 - 1

St-Pierre de Varengeville 1 / Pessac

8 - 1

Frileuse-Sanvic 1 / St-Pierre de Varengeville 1

6 - 1

Dimanche 26 septembre

Gervais-Lilas 2 / Pessac

1 - 1

Frileuse-Sanvic 1 / Pessac

9 - 3

St-Pierre de Varengeville 1 / Gervais-Lilas 2

6 - 0

E.S.G.L. 2 / Johnstone Wheelers

Classement à l'issue des matches de poule

Classement groupe 1 Classement groupe 2

1/ Gervais-Lilas 1 (8 points)

1/ Frileuse-Sanvic 1 (9 points)

2/ St-Pierre de Varengeville 2 (7 points)

2/ St-Pierre de Varengeville 1 (7 points)

3/ Frileuse-Sanvic 2 (5 points)

3/ Pessac (4 points, 5 buts marqués)

4/ Johnstone (4 points)

4/ Gervais-Lilas 2 (4 points, 2 buts marqués)

Résultat des matches de finale

St-Pierre de Varengeville 1 / Gervais-Lilas 1 : 5 - 3
Frileuse-Sanvic 1 / St-Pierre de Varengeville 2 : 6 - 1

E.S.G.L. vs P.V.1

Gervais-Lilas 2 / Johnstone : 5 - 0

Pessac / Frileuse-Sanvic 2 : 3 - 1

Gervais-Lilas 1 / St-Pierre de Varengeville 2 : 5 - 0

Frileuse-Sanvic 1 / St-Pierre de Varengeville 1 : 4 - 3

Sébastien Legrand

Classement de la Coupe d'Automne 2004

1/ V.C. Frileuse-Sanvic 1
2/ P. St-Pierre de Varengeville 1
3/
E.S. Gervais-Lilas 1

4/ P. St-Pierre de Varengeville 2
5/
A.S.C. Pessac Alouette
6/
V.C. Frileuse-Sanvic 2
7/
E.S. Gervais-Lilas 2
 8/
Johnstone Wheelers

the Johnstone Wheelers Cycling Club

A la découverte des sports cyclistes

Le samedi 11 septembre 2004, l'E.S.G.L. participait à l'opération lancée par la Fédération Française de Cyclisme en faisant découvrir aux jeunes plusieurs facettes du cyclisme : cyclo-cross, VTT et polo-vélo. Du matériel était spécialement prêté pour l'occasion.

Autres événements

Alain Dorangeville est décédé le jeudi 2 septembre 2004 des suite d'une longue maladie. Il a été enterré le mercredi 8 septembre au cimetière du Pré-St-Gervais après une cérémonie en l'église de la Sainte Famille.

De très nombreuses personnes l'ont accompagné dans sa dernière demeurre, dont plusieurs membres (actuels ou anciens) de l'E.S.G.L.

Ancien dirigeant à Gervais-Lilas, Alain Dorangeville était aussi l'époux de Nicole Dorangeville, qui a tenu l'école de cyclisme durant un long moment, et le père de Florence, ancienne compétitrice de l'ESGL, de Michaël, Damien et Julien, qui ont tous les trois pratiqué le polo-vélo de nombreuses années (et même fait l'école de cyclisme et de la compétition sur route et sur piste pour Mickaël et Julien).

Pour mémoire, Mickaël Dorangeville avait obtenu la médaille de bronze du championnat de France junior de polo-vélo en 1989, Julien a été champion de France junior en 1994 et Damien a participé à l'aventure internationale de l'équipe en Inde en 2000 et en Angleterre en 2001.

1984 - 1985 - 1986 - 1987 - 1988 - 1989 - 1990 - 1991 - 1992 - 1993 - 1994 - 1995 - 1996 - 1997 - 1998 - 1999 - 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013

sommaire - actualités - contacts - l'équipe - liens - médias
palmarès et histoire de l'ESGL - plan du site - règles du jeu - rendez-vous