Palmarès 2003

Joueurs de l'E.S.G.L. : Régis Carladous, Alain Derly, Daniel Derly, Didier Derly,Thierry Malet, Antoine Papon, Ivan Papon, John Pelourdeau, Pascal Siméon (prêté par les Pédales Varengevillaises pour le Championnat International), Jérôme Singery.

Une nouvelle équipe a fait son apparition dans les compétitions 2003. En effet, avec de nouveaux jeunes, le V.C. Frileuse-Sanvic a monté une équipe n° 2.

Championnat International de Polo-vélo

La sixième édition du Championnat International de Polo-vélo a été organisée du 24 au 29 novembre 2004 par le Président de la Bicycle Polo Association of America, William Matheson Jr.

Deux équipes représentaient la France : comme à Londres en 2001, une sélection nationale française était composée des meilleurs joueurs français (dont notre entraîneur, Didier Derly), tandis que l'autre équipe française était composée des autres joueurs de l'E.S. Gervais-Lilas.

France

E.S. Gervais-Lilas

Outre de Didier Derly, l'équipe de France était composée de :

Dans l'équipe de Gervais-Lilas, si certains avaient déjà évolué au niveau international (Daniel Derly, 3ème participation, Alain Derly et Jérôme Singery, 2ème participation), c'était une entrée en matière pour les autres (Thierry Malet, John Pelourdeau et Pascal Siméon, gentiment prêté par les Pédales Varengevillaises en remplacement de Régis Carladous, forfait de dernière minute).

Avec la France, seules les équipes du Canada (Jericho Cycle Polo Association) et des Etats-Unis (American Bicycle Polo Association) avaient répondues présentes. Les équipes d'Hambourg (Allemagne) et du Pakistan ont annoncé leur forfait en octobre, tandis que l'Inde et les Britanniques des Chelsea Pedalers (qui étaient venus avec deux équipes chacune en 2002 aux Lilas) se sont désistés moins de deux semaines avant le début de la compétition. Une honte à ce niveau de la compétition !

Après un décollage de Paris Charles de Gaulle le 22 novembre et une escale à Philadelphie, les Verts et l'équipe de France sont arrivés à Palm Beach vers 21 h.

L'organisateur, William Matheson Jr, est venu nous prendre à l'aéroport pour nous conduire à notre hôtel, le Vero Beach Resort.

Les équipes de France et de Gervais-Lilas dans l'avion

Le lendemain, après un petit-déjeuner typiquement américain, nous avons monté nos vélos en matinée et reconnu une première fois le terrain, situé à Pointe West, un quartier résidentiel en périphérie de Vero Beach.
Le terrain était grand et beau, mais, du fait d'une herbe très serrée et tassée, terriblement difficile à pédaler. Avec l'humidité ambiante (plus de 90 %), tous les joueurs étaient très vite essoufflés.
Après le déjeuner, nous avons fait un petit entraînement sur le terrain avec les Américains et les Canadiens.
Même si le terrain était un vrai billard, il était vraiment très dur à rouler, de l'avis de tous les Français. Il nous bien fallu faire avec.

Le soir, petite séance vidéo pour toutes les équipes et tous les arbitres afin à la fois d'uniformiser les interprétations des arbitres et aussi de sensibiliser tous les joueurs pour que moins de fautes soient commises durant la compétition.

Chaque vainqueur de match avait 3 points, chaque vaincu 1 point et chaque équipe auteur d'un match nul 2 points.

Après un nouveau petit-déjeuner typiquement américain (oeuf brouillés, bacon et pancake avec sirop de maïs), le premier match du 24 novembre nous a vu affronter l'équipe de France, tandis que Jericho, tenant du titre, a ensuite joué contre les Etats-Unis. Il est à noter que c'était la première année que les joueurs de Richland acceptaient des joueurs d'autres équipes.

Breakfast...

France - Gervais-Lilas : 9 - 1

Nous avons tenu tête à l'équipe de France durant le premier quart-temps (1-0 pour la France), mais nous nous sommes écroulés durant le deuxième quart-temps (5-0). Bien qu'ayant réduit la marque à 5-1 en début de troisième quart-temps par John Pelourdeau (son premier but international !) et limité le nombre de but encaissés à deux pour chacun des deux derniers quarts-temps, nous ne sommes pas parvenu à remonter au score (9-1).

Engagement entre la France et Gervais-Lilas John Pelourdeau aux prises avec Jean-Michaël Languille

Buteurs France : Stéphane Malandain (1er, 3ème, 4ème et 5ème buts), Julien Lassère (2ème but), Jean-Michaël Languille (7ème, 8ème et 9ème buts), Didier Derly (10ème but).
Buteur E.S. Gervais-Lilas : John Pelourdeau (6ème but).

Jericho - Richland : 5 - 4

Les Champions Internationaux en titre, Jericho, ont été bien malmenés durant cette partie. Menés 2 à 0 après le premier quart-temps, il n'ont marqué qu'au second quart-temps. Ce n'est que durant le troisième quart-temps que Peter Furmedge et Harvey Barton donnèrent l'avantage à leur équipe.

Les Américains n'avaient pas donné leur dernier mot, à l'image de Carl Baker qui permettait à son équipe de revenir à la marque durant le dernier quart-temps. Mais c'est finalement Geoffrey Nielsen qui marqua le dernier but de la partie pour Jericho.

Jericho (blancs) vs Richland (rouge)

Buteurs Jericho C.P.A. : Peter Furmedge (3ème, 4ème et 6ème buts), Harvey Barton (5ème but) et Geoffrey Nielsen (9ème but).
Buteurs American B.P.A. - Richland : Dennis Mullen (1er but), Jonathan Smalley (2ème but), Dennis McQuerry (7ème but), Carl Baker (8ème but).

Les résultats du jour ont été les suivants :
 

Jericho / Richland : 5 - 4
France / Gervais-Lilas : 9 - 1

Les positions provisoires étaient donc :

1/ France : 3 points (+ 8)
2/
Jericho : 3 points (+ 1)
3/
Richland : 1 point (- 1)
4/
Gervais-Lilas : 1 point (- 8)

Les Varengevillais Pascal Siméon et Stéphane Paris

Le soir, toutes les équipes ont été reçues avec les honneurs chez le propriétaire du "Polo and Saddle Club" de Vero Beach qui mettait le terrain à notre disposition.

Vero Beach Polo & Saddle Club immatriculation

Jericho affrontait l'E.S.G.L. tandis que Richland allait jouer contre l'équipe de France au cours de la journée du 25 novembre.

A noter : la saucisse remplaçait le bacon au petit-déjeuner.

Always breakfast...

Jericho - Gervais-Lilas : 9 - 1

John Pelourdeau

Nous avons mieux résistés que la veille durant la première moitié de ce match contre les champions sortants. En étant mené par seulement 2 buts à 0 après le premier quart-temps et, surtout, en étant revenu à 2 à 1 en deuxième quart-temps grâce au premier but international de Pascal Siméon.

Nous espérions même battre les Canadiens.

Malheureusement, nous nous sommes écroulés au troisième quart-temps en encaissant 4 buts et en en prenant encore 3 lors du dernier quart-temps.

Buteurs Jericho C.P.A. : Peter Furmedge (1er et 7ème buts), Geoffrey Nielsen (2ème, 5ème et 8ème buts), Harvey Barton (4ème, 6ème et 9ème buts) et Mike Boyd (10ème but).
Buteur E.S. Gervais-Lilas : Pascal Siméon (3ème but).

Richland - France : 5 - 4

Pour Richland, c'était un peu la revanche de la finale pour la médaille de bronze perdue il y a 2 ans à Londres. Et les Américains ont été au rendez-vous en inscrivant les trois premiers buts. L'inquiétude était grande dans la camp français à la mi-temps.

Heureusement, les buts de Stéphane Paris et Didier Derly ont permis de revenir à égalité (3-3) au cours du troisième quart-temps. Et si l'Américain Dennis Mullen donna à nouveau l'avantage à son équipe, un but de Jean-Pierre Malandain y répondit aussitôt.

Stéphane Malandain donna même l'avantage à l'équipe de France au début de la quatrième période, mais Jonathan Smalley revint au score puis donna définitivement l'avantage à son équipe, malgré un but de Julien Lassère refusé par les arbitres.

Stéphane Paris et Carl Baker au coude à coude
Bill Matheson et Jonathan Smalley ont passé Stéphane Paris

Buteurs American B.P.A. - Richland : William Matheson Jr (1er but), Jonathan Smalley (3ème, 10ème et 11ème buts) et Dennis Mullen (2ème et 7ème buts).
Buteurs
France :
Stéphane Paris (4ème but), Didier Derly (5ème et 6ème  buts), Jean-Pierre Malandain (8ème but), et Stéphane Malandain (9ème but).

Les résultats du jour ont été les suivants :
 

Jericho / Gervais-Lilas : 9 - 1
Richland / France : 5 - 4

Les positions provisoires étaient donc :

1/ Jericho : 6 points
2/
Richland : 4 points
3/
France : 4 points
4/ Gervais-Lilas : 2 points

Jérôme Singery et Thierry Malet
Malgré la déception française des résultats du matin, les équipes françaises et américaines se sont retrouvées l'après-midi à la plage à Vero Beach pour déjeuner ensemble et prendre leur premier bain de mer dans les vagues floridiennes.

Le soir, les membres du Comité Technique de l'International Bicycle Polo Association et les responsables du polo-vélo américains, canadiens et français ont eu une réunion avec Gerard Bisceglia, secrétaire général de la fédération américaine de cyclisme, U.S.A. Cycling.

Celui-ci avait assisté aux matches du jour avec plaisir.

Les membres de l'I.B.P.F. ont décidé à l'unanimité d'intégrer à terme l'Union Cycliste Internationale et de favoriser le rapprochement de leur fédération nationale de polo-vélo avec leurs fédération nationale de cyclisme.

Après le match nul aux Lilas en 2002, les équipes de France et de Jericho attendaient leur confrontation avec impatience. De notre côté, avec notre bonne première moitié de match contre les Canadiens la veille, nous espérions bien accrocher, voire battre Richland ce 26 novembre, malgré la défaite de nos aînés. D'autant plus qu'en 2001, lors de notre précédente confrontation à Londres, nous n'avions été battus que par 6 à 5 !

Jericho - France : 8 - 5

Comme la veille contre nous, les Canadiens ont creusés l'écart lentement en cadenassant le jeu à l'insu de leurs adversaires. En étant mené 4 à 0 à la mi-temps, les Français étaient tout aussi inquiets que la veille contre Richland.

La situation a commencé à se redressé au troisième quart-temps avec un but de Jean-Pierre Malandain, mais pas suffisamment pour revenir dans le match. Asoka Mendes, auteur du premier but canadien du match augmenta la marque à 5-1 en début de dernière période. Les Bleus sont alors revenus à 5-3 avec Didier Derly et Stéphane Paris, mais Geoffrey Nielsen et Peter Furmedge enfilèrent ensuite 3 buts d'affilé. Les deux derniers buts de notre entraîneur Didier Derly n'ont pas suffit à inquiété nos amis bûcherons.

Avec cette seconde défaite, l'équipe de France était bien mal partie pour remporter ce championnat !

Stéphane Paris face à Peter Furmedge

Buteurs Jericho C.P.A. : Asoka Mendes (1er et 6ème buts), Peter Furmedge (2ème, 3ème et 11ème buts) et Geoffrey Nielsen (4ème,  9ème et 10ème buts).
Buteurs France : Jean-Pierre Malandain (5ème but), Didier Derly (7ème, 12ème et 13ème  buts) et Stéphane Paris (8ème but).

Richland - Gervais-Lilas : 12 - 4

Le moins que l'on puisse dire est qu'on a mis du temps à rentrer dans le match, contrairement à nos adversaires.

Menés 4-0 après le premier quart-temps, puis 10-0 après le deuxième et bientôt 11-0 en début de troisième période grâce à un troisième but de Dennis Mullen (tandis que Carl Baker et Jonathan Smalley en avaient chacun mis 4), il a fallu un sursaut d'honneur de la part des Verts pour ne pas sortir ridicule de ce match.

En premier lieu, nous avons marqué 3 buts en troisième quart-temps (dont le deuxième but international de Pascal Siméon) sans en encaisser d'autre. Ensuite, nous avons fait jeu égal avec les USA grâce au premier but international de Thierry Malet, répondant ainsi au but de Dennis McQuerry.

Mais, comme l'équipe de France contre le Canada, c'était trop tard pour inquiéter Richland.

Buteurs American B.P.A. - Richland : Jonathan Smalley (1er, 2ème, 5ème et 7ème buts), Carl Baker (3ème, 4ème, 6ème et 9ème buts), Dennis Mullen (8ème, 10ème et 11ème buts) et Dennis McQuerry (15ème but).
Buteurs E.S. Gervais-Lilas : Alain Derly (12ème et 13ème but), Pascal Siméon (14ème but) et Thierry Malet (16ème but).

Les résultats du jour ont été les suivants :
 

Jericho / France : 8 - 5
Richland / Gervais-Lilas : 12 - 4

Les positions provisoires étaient donc :

1/ Jericho : 9 points
2/
Richland : 7 points
3/
France : 5 points
4/ Gervais-Lilas : 3 points

Didier Derly

L'après-midi, nous sommes allés faire quelques courses dans un centre commercial, histoire d'oublier nos défaites et de ramener quelques souvenirs.
 

Le 27 novembre débutait le temps des matches retour. Avec un France/Richland et un Gervais-Lilas/Jericho, nous avions bien conscience qu'il fallait tout donner ce jour-là, d'une part pour que l'équipe de France puisse passer devant Richland, d'autre part pour essayer de faire tomber Jericho afin de mettre la France à la première place et d'accrocher la troisième place pour Gervais-Lilas.

France - Richland : 8 - 7

France - Richland

Si Stéphane Malandain a rapidement montrer les intentions de l'équipe de France en marquant le premier but, les Américains ont su réagir par l'intermédiaire de Carl Baker (2 buts), de Bill Matheson et de Dennis Mullen.

Menés 4 à 1 après la première période de jeu, les Français sont presque revenus à la marque pendant le deuxième quart-temps par l'entremise des frères Malandain.

Le troisième quart-temps a été à nouveau américain malgré un troisième but pour Stéphane Malandain.

Avec seulement deux buts de retard pour les Bleus, la partie n'était pas jouée au début du dernier quart-temps. Motivé comme jamais (comme ses compagnons, du reste), Stéphane Paris inscrivit 3 buts d'affilés !

Le retour au score de l'Américain Matheson ne suffira pas. Stéphane Malandain, encore lui, mit la dernière balle au fond des buts U.S. en donnant la victoire à la France !

Du fait du nombre de buts plus important marqué au cours de cette partie par rapport au match aller et malgré une différence de buts sur ces deux matches identique, l'équipe de France prenait alors la deuxième place du tournois devant Richland !

Bill Matheson

Buteurs France : Stéphane Malandain (1er, 6ème, 9ème et 15ème buts), Stéphane Paris (11ème, 12ème et 13ème buts) et Jean-Pierre Malandain (7ème but).
Buteurs
American B.P.A. - Richland :
Carl Baker (2ème et 3ème buts), William Matheson Jr (4ème et  14ème buts), Dennis Mullen (5ème et 8ème buts) et Jonathan Smalley (10ème but).

Gervais-Lilas - Jericho : 1 - 6

John Pelourdeau et Peter Furmedge ont échangé leurs vélos !

Incontestablement, nous avons mieux joué qu'au match aller. Surtout, nous n'avons pas eu d'absence au cours d'un quart-temps, comme ça nous était arrivé au cours de la 3ème période du match aller.

En changeant nos positions de jeu, nous avons réussi à avoir une meilleure défense sans réduire notre attaque.

Le score final en est la preuve : nous avons encaissé trois buts de moins qu'au match aller, tandis Thierry Malet, notre arrière, marquait son deuxième but au niveau international (le seul de la dernière période).

Buteurs Canada : Geoffrey Nielsen (1er et 2ème buts), Harvey Barton (3ème et 4ème but) et Peter Furmedge (5ème et 6ème buts).
Buteur E.S. Gervais-Lilas : Thierry Malet (7ème but).

Les résultats du jour ont été les suivants :
 
Gervais-Lilas / Jericho : 1 - 6
France / Richland : 8 - 7

Les positions provisoires étaient donc :

1/ Jericho : 12 points
2/
France : 8 points
3/
Richland : 8 points
4/ Gervais-Lilas : 4 points

A ce stade du tournois, le Canada était bien parti pour remporter une seconde fois consécutive le Championnat International. De son côté, l'équipe de France pensait avoir fait le plus gros du travail pour s'assurer la deuxième place.

Après une nouvelle sortie sur la plage de Vero Beach, nous avons goûté à la tradition américaine de Thangs Giving en mangeant la traditionnelle dinde à notre hôtel.

A découvrir absolument !

Le 28 novembre, nous étions à nouveau confrontés à notre entraîneur Didier Derly lors de notre match retour contre l'équipe de France. Les Canadiens, de leur côté, devaient confirmer leur domination du tournois face à Richland.

Sans doute dopée par sa victoire de la veille, l'équipe de France était motivée face à une équipe de Gervais-Lilas qui préférait sans doute se réserver pour le match du lendemain contre Richland.

Nous n'avons pas fait trop pâle figure pour autant.

Dominés 4 à 1 après le premier quart-temps avec un troisième but international à l'actif de Thierry Malet et 4 buts (rien que ça !) de Julien Lassère, nous avons très bien limité les dégâts durant les deuxième et troisième quart-temps en n'encaissant que deux puis un buts.

Malheureusement pour nous, l'équipe de France n'a pas souhaité en rester là durant la période et c'est Didier Derly lui-même qui marqua le onzième but de l'équipe de France.

Jérôme Singery, John Pelourdeau et Pascal Siméon faces à Jean-Pierre Malandain, Stéphane Paris et Didier Derly
Stéphane Paris aux pises avec Daniel Derly et John Pelourdeau

Buteurs France : Julien Lassère (1er, 2ème, 3ème, 4ème et 7ème buts),  Jean-Pierre Malandain (6ème but), Stéphane Malandain (8ème, 9ème et 10ème buts), Jean-Michaël Languille (11ème but), Didier Derly (12ème but).
Buteur E.S. Gervais-Lilas : Thierry Malet (5ème but).

Richland - Jericho : 7 - 6

Les Canadiens ont bien débuté leur match en battant les Américains par 3 buts à 1 après la première période, puis 5 buts à 2 après la deuxième. Mais les Américains n'ont rien cédés en troisième quart-temps, remontant à 5-4 grâce à Bille Matheson et Dennis Mullen. Le feu était aux portes du Canada. Revenus à 5 partout avec un nouveau but de Bill Matheson, c'est encore ce dernier qui répondit au sixième but canadien marqué par Geoffrey Nielsen. Et c'est Carl Baker qui mit tout le monde d'accord en donnant la victoire à Richland.

Dennis Mullen, Harvey Barton, Carl Baker, Bill Matheson et Mike Boyd

Buteurs Jericho C.P.A. : Asoka Mendes (1er but), Harvey Barton (2ème et 5ème buts) et Geoffrey Nielsen (4ème et 11ème buts) et Mike Boyd (7ème but).
Buteurs American B.P.A. - Richland : Dennis Mullen (3ème, 6ème et 9ème buts), Bill Matheson (8ème, 10ème et 12ème buts), Carl Baker (13ème but).

Les résultats du jour ont été les suivants :
 
Gervais-Lilas / France : 1 - 11
Richland / Jericho : 7 - 6

Les positions provisoires étaient donc :

1/ Jericho : 13 points
2/
France : 11 points
3/
Richland : 11 points
4/ Gervais-Lilas : 5 points

Jericho (blanc) / Richland (rouge)

L'après-midi, Caroline, la plus fervente des supportrices américaines du polo-vélo, fille du propriétaire du Vero Beach Polo & Saddle Club où nous jouions, a emmené toutes les équipes pour un pique-nique sur une plage de Vero Beach.

Au matin du dernier jour de matches, le 29 novembre, les possibilités étaient les suivantes :

Autant dire que tout est encore possible pour la France, le meilleur comme le pire.

Gervais-Lilas - Richland : 4 - 7

Contrairement au match aller, nous sommes de suite rentrés dans le match en inscrivant le seul but de la première période par l'intermédiaire de Pascal Siméon.

Les Américains ne s'attendaient pas du tout à un tel retournement de situation après le score du match aller.

En second quart-temps, si l'Américain Carl Baker égalisa, Pascal Siméon redonna l'avantage à son équipe avant que le même Baker mette un deuxième but américain.

Au cours du troisième quart-temps, Dennis Mullen donna pour la première fois du match l'avantage à son équipe.

Mais Pascal Siméon, encore lui, égalisa à 3 partout.

C'est alors que Richland a mis la surmultipliée à l'image des buts de Dennis Mullen, de Carl Baker et du premier but au niveau international de John Hupp.

Au début de la dernière période, Dennis Mullen aggrava encore le score mais les Verts se sont ressaisis en inscrivant un quatrième but (toujours par Pascal "scoring machine" Siméon !).

C'était insuffisant pour revenir à la marque, mais qu'est-ce qu'on y a crû ! Il a même fallu que Bill Matheson, initialement remplaçant, rentre sur le terrain pour faire pencher la tendance en faveur de Richland.

Buteurs E.S. Gervais-Lilas : Pascal Siméon (1er, 3ème, 6ème et 12ème buts)
Buteurs
American B.P.A. - Richland :
Carl Baker (2ème, 4ème et 8ème buts), Dennis Mullen (5ème, 7ème et 10ème buts), John Hupp (9ème but).

France - Jericho : 8 - 5

Les Canadiens ont eu les Français à l'usure. Après avoir encaissé deux buts en première période, Stéphane Malandain a ramené les Français à 2-1. Après un troisième but canadien par Geoffrey Nielsen en deuxième quart-temps, Didier Derly a ramené la France à un but des bûcherons.
Mais Peter Furmedge a à nouveau augmenté l'écart, écart qui fut partiellement comblé par Jean-Pierre Malandain seulement en troisième quart-temps.
Malheureusement, les Canadiens marquèrent quatre buts supplémentaires en troisième et quatrième quart-temps. Stéphane Malandain réussit seulement à réduire un peu l'écart, marquant ainsi le dernier but du tournois et son quatorzième but personnel au cours de cette compétition, faisant de lui le meilleur buteur du tournois avec Peter Furmedge (
Jericho) et Dennis Mullen (Richland).

Buteurs Jericho C.P.A. : Harvey Barton (1er but), Peter Furmedge (2ème, 6ème et 10ème buts), Geoffrey Nielsen (4ème, 8ème et 9ème buts) et Asoka Mendes (11ème but).
Buteurs France : Stéphane Malandain (3ème et 12ème buts), Didier Derly (5ème but) et Jean-Pierre Malandain (7ème but).

Les résultats du jour ont été les suivants :

France / Jericho : 4 - 8
Gervais-Lilas /
Richland : 4 - 7

Peter Furmedge et Stéphane Paris
 
A.B.P.A. : médaille d'argent Jericho C.P.A. : médaille d'or France : médaille de bronze
Alex Lesca

Le classement définitif est donc :

1/ Jericho C.P.A. (Canada) (16 points)

2/ American B.P.A. - Richland (Etats-Unis) (14 points)

3/ France (12 points)

4/ E.S. Gervais-Lilas (France) (6 points)

Dundlod trophy
Caroline remettant le trophée Dundlod au Canada Jérôme Singery et Didier Derly dans la piscine de l'hôtel Stéphane Paris et Julien Lassère en route pour l'aéroport de Palm Beach

Afin de bien clôturer ce Championnat International 2003, William Matheson avait organisé un repas au Vero Beach Resort pour toutes les équipes du tournois.

Rendez-vous du 3 au 8 août 2004 à Vancouver pour la septième édition !

Les deux équipes de France L'équipe de Jericho L'équipe de Richland

Championnat de France senior

A la fin des matches de qualification à la phase finale du championnat de France 2003, nous comptabilisions 5 victoires en 10 matches (dont deux à l'extérieur) avec 52 buts marqués (soit plus de 5 buts marqués par match).  Nous avons même été en tête du Championnat de France 2003 jusqu'au 8 mai, compte tenu des matches non disputés par les équipes normandes pour cause de terrains impraticables en Normandie en automne et cet hivers.

Et en plus, nous nous sommes payés le luxe de battre les champions de France en titre sur leur terrain par 2 buts à 1 ! C'est la première fois dans l'histoire de l'E.S.G.L. que nous arrivons à battre l'équipe 1 des Pédales Varengevillaises.

Il n'en a malheureusement pas été de même au match retour. Nous avons donc logiquement terminé une nouvelle fois 4ème de cette phase de qualification.

Clownerie d'après victoire pour Jérôme Singery et Didier Derly

Et lors de la phase finale organisée à Pessac les 7 et 8 juin 2003, nous avons gardé la même place derrière le V.C. Frileuse-Sanvic 1 (27ème titre national), l'A.S.C. Pessac Alouette, les Pédales Varengevillaises 1 et devant les Pédales Varengevillaises 2 et le V.C. Frileuse-Sanvic 2.

St-Pierre / Gervais-Lilas

En s'inclinant par 12 buts à 2 en demi-finale devant les champions de France 2003 (Frileuse-Sanvic 1), puis par 9 buts à 2 face aux champions de France 2002 (Pédales Varengevillaises 1), on comprendra facilement que nous n'avons pas été très brillants.
Nous avons pêché par manque de jeu collectif en attaque et par une défense plus qu'approximative.

Classement à l'issu des matches de qualification :

places équipes Pts MJ MG MN MP B+ B- Diff.

1

Frileuse-Sanvic 1

29

10

9

1

0

74

26

+ 48

2 Pessac 25 10 7 1 2 62 33 + 29

3

St-Pierre de Varengeville 1 21 10 5 1 4 57 39 + 18
4 Gervais-Lilas 20 10 5 0 5 52 45 + 7
5 St-Pierre de Varengeville 2 15 10 2 1 7 45 57 - 12
6 Frileuse-Sanvic 2 8 10 0 0 10 3 90 - 87

Matches de qualification :

Sous l'arbitrage de Daniel Derly, tout avait bien commencé pour Gervais-Lilas : après 28 minutes de jeu, nous menions par 2 buts à 0 devant les champions de France en titre. Un superbe coup franc de Régis Carladous et une reprise de volée de John Pelourdeau nous avaient mis en confiance.
Mais juste avant la mi-temps, Pascal Siméon ouvrit le score des Varengevillais sur une mésentente entre les frères Derly sur un corner. Ce fût sûrement le tournant du match.
Les Varengevillais ont ensuite rapidement emballé le match à leur avantage : 2-2 dès la reprise, 2-3 peu après. Malgré une égalisation par un but de Thierry Malet, les Varengevillais, profitant de nos erreurs défensives, ont repris l'avantage, menant jusqu'à 3-6 malgré la pluie battante. A la dernière minute, Régis Carladous inscrivit le 4
ème but des Verts, malheureusement trop tard pour espérer revenir au score.

Joueurs du match : Régis Carladous (deux buts), Alain Derly (gardien de but), Didier Derly (capitaine), Thierry Malet (un but), John Pelourdeau (un but) et Jérôme Singery.

Julien Lassère (en jaune) et Didier Derly (en vert)

Exceptionnellement, pour arranger les finances du club de Pessac Alouette en lui évitant un voyage sur la région parisienne, nous avons joué notre match "à domicile" sur le terrain de Saint-Pierre de Varengeville en Normandie.

Mal nous en a pris, car nous avons perdu. On aurait mieux fait de jouer sur un terrain sur lequel nous étions plus habitués sans faire le voyage à Saint-Pierre. Nous aurions au moins perdu avec un moins gros écart...

Toujours est-il que le résultat est là, moins bon qu'au match aller et moins bon que l'an dernier. L'absence de Thierry Malet, excusé, n'explique pas tout. Menés seulement par 4 buts à 1 à la mi-temps, nous espérions vraiment remonter les Aquitains.

Mais, fébriles, nous nous sommes fait dominé par des Pessacais très en forme. A tel point qu'on les voit bien avec au moins une médaille d'argent autour du cou à la fin du championnat de France.

Daniel Derly

J. Singery, Didier Derly, A. Derly, R. Carladou, Daniel Derly, J. Pelourdeau

Joueurs du match : Régis Carladous, Alain Derly (gardien de but), Daniel Derly, Didier Derly (capitaine), John Pelourdeau et Jérôme Singery.

Avec nos bons résultats précédemment obtenus contre Sanvic et St-Pierre de Varengeville, les Pessacais nous attendaient de pieds fermes. Malgré une équipe complète, nous perdions 4 à 1 à la mi-temps. Il est vrai que l'arbitrage ne nous était pas très favorable. L'exemple type est ce quatrième but encaissé sur coup franc lors d'un changement de joueur. L'arbitre pessacais a sifflé la remise en jeu tandis que notre joueur sortant, Daniel Derly, était encore sur le terrain et que le joueur entrant, Jérôme Singery, n'était pas encore rentré, conformément au règlement.

Régis Carladous à l'échauffement

Julien Lassère (en jaune) et Didier Derly (en vert)

En seconde mi-temps, nous avons joué un peu plus collectif, ce qui a payé puisque nous sommes remonté à 5-3 au score. Mais un sixième but marqué par Loïc Filatreau à la suite d'une nouvelle erreur d'arbitrage dans les dernières minutes du match ruinait nos espoirs d'égalisation.
On retiendra de ce match qu'il s'est déroulé sans trop de grands heurts et que nous avons encaissé un but de moins que l'an dernier grâce à une progression de notre jeu collectif.
Joueurs du match : Régis Carladous, Alain Derly (gardien de but), Daniel Derly, Didier Derly (capitaine), Thierry Malet, John Pelourdeau et Jérôme Singery.

Présentation de l'E.S.G.L.

On a battu les Champions de France 2002 ! Oui ! Vous lisez bien ! C'est la première fois que nous battons l'équipe 1 de Saint-Pierre de Varengeville. Sur son terrain, en plus.
Les choses avaient bien débuté pour les Normands : après un quart d'heure de jeu, Pascal Siméon ouvrait la marque. Mais ce fût le seul but de cette première partie.
En perdant seulement par 1-0 à la mi-temps, nous étions déjà très contents. Sans remplaçants, sans l'international Régis Carladous, avec un débutant dans les rangs (John Pelourdeau), nous nous attendions à prendre une correction par St-Pierre de Varengeville.
Mais, d'une part l'arbitre, Jean-Michaël Languille, a bien tenu les deux équipes, d'autre part, les Varengevillais manquaient d'entraînement.
En seconde mi-temps, malgré un marquage à la culotte sur le capitaine gervaisien Didier Derly, celui-ci réussit à égaliser après 15 minutes de jeu, puis à marquer un deuxième but à 5 ou 6 minutes de la fin.
Le Varengevillais Jean-Pierre Châtillon avait la balle d'égalisation au bout du maillet sur un coup franc sifflé à 10 mètres des cages gervaisiennes et lilasiennes. Mais la balle s'est écrasée sur la barre transversale sans que les Normands puissent en profiter au rebond.
Sans se démobiliser en défense, nous avons réussi à tenir le score jusqu'à la fin.
On n'en revient toujours pas !

L'équipe victorieuse des champions de France 2002 en 2003

Joueurs du match : Alain Derly (gardien de but), Jérôme Singery, Didier Derly (capitaine, deux buts), John Pelourdeau et Daniel Derly.

Contrairement au match aller, nous sommes très vite rentré dans le match, malgré une forte et rapide opposition varengevillaise et la présence de 4 nouveaux joueurs sur 7 dans nos rangs. Nous menions 4 buts à 1 à la mi-temps.
En arrêtant un penalty sur deux, le gardien de Gervais-Lilas a permis au score d'en rester à 5 - 2 à la fin du temps réglementaire.

Joueurs du match : Alain Derly (gardien de but), Didier Derly, Thierry Malet, Antoine Papon, Ivan Papon, John Pelourdeau et Jérôme Singery (capitaine).

Tous les joueurs alignés par le club havrais n'avaient pas encore leur demande de licence déposée auprès de la F.F.C. De ce fait, le match était gagné d'avance par forfait pour les Verts.
Néanmoins, nous avons joué. Mais mal joué, notamment en deuxième mi-temps. Si nous menions par un petit 2 à 0 à la mi-temps, nous nous sommes fait remonté suite à une démobilisation de notre attaque qui ne monopolisait plus la balle à l'avant. Il est vrai que nous alignions une équipe pour beaucoup composées de débutants (première année de polo-vélo pour trois joueurs de Gervais-Lilas). Mais ces nouveaux joueurs n'ont pas démérités pour autant puisque c'est John qui a marqué les deux seuls buts de l'équipe sur contre-attaque !

Joueurs du match : Régis Carladous, Alain Derly, Daniel Derly (gardien de but en deuxième mi-temps), Didier Derly (gardien de but en 1ère mi-temps), John Pelourdeau, Antoine Papon et Jérôme Singery (capitaine).

Après le résultat flatteur du match aller, nous rêvions de faire à nouveau jeu égal avec les vices champions de France 2002. Nous avons résisté pendant un bon quart d'heure. Le score à la mi-temps, 4-0, nous faisait espérer une remontée. Mais, manquant de réussite en attaque malgré un beau jeu sans grandes pertes de ballons, nous nous sommes parfois démobilisés en défense. Il n'en faut pas beaucoup aux Havrais pour trouver le chemin des buts une fois celui-ci tracé.

Joueurs du match : Régis Carladous, Alain Derly (gardien de but), Daniel Derly, Didier Derly, John Pelourdeau et Jérôme Singery (capitaine).

L'équipe 2 du V.C. Frileuse-Sanvic, nouvellement engagée pour cette édition 2003 du championnat de France, ne comptait que 4 joueurs ce dimanche-là. Bien qu'une équipe puisse jouer à 4 selon le règlement, Jean-Michaël Languille, président du V.C.F.S., décida de déclarer forfait pour ce match.
Trouvant dommage que les 4 joueurs de l'équipe 2 se soient déplacés pour rien, les Verts de Gervais-Lilas ont préféré jouer malgré tout ce match contre une équipe 2 havraise composée des 4 joueurs venus sur le terrain, complétés par J.M. Languille en tant que gardien de but.
Du fait du forfait, les Havrais ont donc perdu officiellement par 10 buts à 0. Mais le match joué dans la bonne humeur (à la suite du match contre le V.C.F.S. 1, pour Gervais-Lilas) s'est en fait terminé par un 7-3 en faveur des Gervaisiens.
Avec les 2 précédents matches joués par Jean-Michaël (cf. ci-dessous), c'est donc un belle moyenne de 7 buts par match qu'inscrivent les Verts pour le moment !

Joueurs du match : Régis Carladous , Daniel Derly (gardien de but), Didier Derly, Ivan Papon et Jérôme Singery (capitaine).

Gervais-Lilas y a cru. Malgré l'absence d'Alain Derly, le gardien de but habituel, pour raisons familiales, les joueurs franciliens ont fait un excellent match et ont fortement inquiété les vice champions de France 2002. Même si ceux-ci ont mené au score pendant les 3 quarts du match, les Verts sont revenus à 7 buts partout à 6 minutes de la fin !
Le métier des Havrais a alors parlé. Ils ont inscrit 3 autres buts avant le coup de sifflet final.
La victoire sera peut-être là au match retour ?

Joueurs du match : Régis Carladous, Daniel Derly (gardien de but en 2ème mi-temps), Didier Derly, Ivan Papon et Jérôme Singery (capitaine, gardien de but en 1ère mi-temps).

L'équipe 2 des Pédales Varengevillaises est décidément de plus en plus difficile à battre. Avec un score de 1 partout à la mi-temps, on se rend bien compte que le match a été très disputé des deux côtés des équipes.
La forme physique de Gervais-Lilas a sans doute été le déclencheur de la victoire en milieu de seconde mi-temps.

Joueurs du match : Alain Derly (gardien de but), Daniel Derly, Didier Derly, Ivan Papon et Jérôme Singery (capitaine).

5ème Coupe d'Automne

Après avoir déjà organisée la Coupe d'Automne en 2000, Saint-Pierre de Varengeville s'est de nouveau attelée à la tâche pour faire de la journée du 11 octobre une réussite.

Avaient répondu "présents" le V.C. Frileuse-Sanvic (champion de France 2003) avec deux équipes, les équipes "1" et "2" des Pédales Varengevillaises (championne de France 2002 avec l'équipe "1") et Gervais-Lilas.

Pour l'occasion, chacune des 5 équipes rencontraient toutes les autres au cours de matches de deux mi-temps de 15 minutes.

Dès leur premier match, les Verts faisaient plus que bonne figure puisqu'ils menèrent au score face à l'équipe 1 des Pédales Varengevillaises. Ce n'est que dans les trois dernières minutes que l'équipe locale pris définitivement l'avantage sur Gervais-Lilas en nous battant sur le score de 2 à 1.

Gervais-Lilas a encore étonné face aux champions de France en titre en les menant au score et en ne s'inclinant, là encore, que dans les toutes dernières minutes par 4 buts à 3.

Le Varengevillais Stéphane Paris en action

Gervais-Lilas a décroché sa seule victoire du jour en battant facilement l'équipe 2 de St-Pierre de Varengeville par 4 buts à 1. Didier Derly, pour l'occasion, n'est pas rentré sur le terrain afin de consolider le collectif de l'équipe en vue du prochain Championnat International face à une équipe varengevillaise très jeune qui a de l'avenir.

Nous pensions également battre Frileuse-Sanvic 2. Pour l'occasion, le gardien gervaisien Alain Derly jouait à l'avant, afin de le tester sur un match qui aurait dû être à notre portée.
Malheureusement, le manque de pratique d'Alain Derly à l'avant associé au jeu très individuel de Didier Derly ont permis aux Havrais de nous battre pour la première fois de leur jeune histoire.

Du coup, nous avons terminé 4ème du tournois et étions très déçus de notre performance.

Rencontres Résultats
Frileuse-Sanvic 1 / Frileuse-Sanvic 2 5 - 2
St-Pierre de Varengeville 1 / Gervais-Lilas 2 - 1
St-Pierre de Varengeville 1 / Frileuse-Sanvic 2 4 - 0
Frileuse-Sanvic 1 / Gervais-Lilas 4 - 3
St-Pierre de Varengeville 2 / Frileuse-Sanvic 2 1 - 1
St-Pierre de Varengeville 1 / Frileuse-Sanvic 1 1 - 1
Gervais-Lilas / St-Pierre de Varengeville 2 4 - 1
Frileuse-Sanvic 2 / Gervais-Lilas 3 - 2
St-Pierre de Varengeville 1 / St-Pierre de Varengeville 2 4 - 1
Frileuse-Sanvic 1 / St-Pierre de Varengeville 2 7 - 1

Classement

1/ V.C. Frileuse-Sanvic 1 (11 points ; + 10)
2/ P. St-Pierre de Varengeville 1 (11 points ; + 8)
3/
V.C. Frileuse-Sanvic 2 (7 points)
4/ E.S. Gervais-Lilas (6 points)
5/ P. St-Pierre de Varengeville 2 (5 points)

U.K. Open Championship

La "Bicycle Polo Association of Great Britain" a organisé les 27 et 28 septembre 2003 le premier "U.K. Open Championship" à Chichester, dans le Sussex (sud de l'Angleterre).

Cette compétition servait à la fois de support au championnat d'Angleterre et de journée de découverte du polo-vélo pour des équipes venant du sud de l'Angleterre ou de Londres.

Invités, les clubs français n'avaient pas pu faire le déplacement, faute de moyen financier.

Seul, un joueur de l'E.S. Gervais-Lilas (Alain Derly) a effectué le déplacement à ses frais. Il a joué dans l'équipe des Harbour Pedallers avec l'international britannique Ned Abel Smith.

Une dizaine d'équipes étaient présentes au rendez-vous, dont deux équipes exclusivement féminines !

Afin que toutes les équipes se rencontrent durant le week-end et pour être facilement accessibles aux joueurs débutants, les règles du jeu étaient simples : 2 mi-temps de 5 minutes chacune, 4 joueurs sur le terrain, un seul engagement au milieu du terrain au début de chaque mi-temps, engagement après un but à partir du fond du terrain sans changer de camp (comme au basket-ball), 3 touchers de balle maximums avec le maillet, priorité à celui qui possède la balle quelque soit la ligne de celle-ci.

Une très bonne ambiance a régné tout le long du tournois. Le cadre, près d'une plage emplie de "kiters", était magnifique malgré le vent frais.

En gagnant leur premier match par 6 à 0 (dont deux buts d'Alain Derly), les Harbour Pedalers affichaient leurs ambitions. Ensuite, les victoires se sont enchaînées : 4-0, 2-0, 1-0, 1-0, 6-0.

La prestation d'Alain Derly était très appréciées, aussi bien par les joueurs de son équipe que par les autres équipes dont certains joueurs, parfois, se sont essayés à jouer avec la roue. Le résultat n'était pas toujours très concluant, mais le coeur y était !

De leur côté, les équipes féminines effectuaient des matches où tous les spectateurs étaient très attentifs... On les comprends !   ;-)

A la découverte des sports cyclistes

Pas si facile, le polo-vélo ! Jeu cycliste VTT/cyclo-cross
Sprint

Le 13 septembre 2003, l'E.S.G.L. participait à l'opération lancée par la Fédération Française de Cyclisme en faisant découvrir aux jeunes plusieurs facettes du cyclisme : jeux d'adresse, cyclo-cross, sprint et polo-vélo. Nous étions d'ailleurs les seuls en France à proposer d'essayer le polo-vélo ! Du matériel était spécialement prêté pour l'occasion.

Conseils de l'entraîneur
Jeu d'adresse Tir au polo-vélo Conseils pour tirer

Les futures cyclistes et l'encadrement

Autres événements

Le 5 juillet, nous avons effectué, à l'initiative du V.C. Frileuse-Sanvic, une démonstration de polo-vélo à Montgeron à l'occasion du centenaire du Tour de France.

Lors de l'assemblée générale du club au Pré-St-Gervais, la famille Fortevel a été particulièrement mise en lumière. En effet, Michel (ancien joueur de polo-vélo) s'est vu récompensé pour ses 10 ans de club, son fils Christophe (qui pratique encore le polo-vélo à l'entraînement pour son unique plaisir) a reçu une récompense pour ses 20 ans de club tandis que Cécile s'est vu féliciter pour le soutien qu'elle accorde à son mari en tant que femme de dirigeant.

Christophe Fortevel Michel Fortevel Cécile Fortevel

De son côté, Daniel Derly a reçu une récompense pour ses 30 ans de club. C'était en fait une réparation d'un oubli de l'an dernier puisqu'il a adhéré à l'E.S.G.L. en 1972. Mis à part sa famille et Marcel Chevalier, président d'honneur et présent lors de l'AG 2003 mais dont l'état de santé ne lui permet plus d'être présent à toutes les organisations de l'E.S.G.L., plus personne dans le club ne pouvait se souvenir d'une telle longévité dans le club.

Pour les mêmes raisons que Cécile Fortevel, Yvette Derly a également reçu une récompense, comme toutes les femmes de dirigeant du club.

Daniel Derly Yvette Derly

1984 - 1985 - 1986 - 1987 - 1988 - 1989 - 1990 - 1991 - 1992 - 1993 - 1994 - 1995 - 1996 - 1997 - 1998 - 1999 - 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013

sommaire - actualités - contacts - l'équipe - liens - médias
palmarès et histoire de l'ESGL - plan du site - règles du jeu - rendez-vous